Témoignage

Lettre d’un père à ses deux grands fils

En ces temps de grand chambardement, où certaines de nos décisions vont relever plus du choix existentiel que sanitaire j'ai envie de vous faire part de quelques-unes de mes réflexions… si bien sûr cela vous intéresse de les connaître… elles valent ce qu'elles valent et n'ont ni une prétention de justesse ni pour but de vous influencer en quoi que ce soit…

Je vous estime suffisamment intelligents pour être capables d'étayer par vous-mêmes votre jugement et d'agir en conséquence mais peut-être vous seront-elles utiles pour affiner votre propre réflexion… sinon, elles auront au moins le mérite de vous renseigner sur ma position… après tout, le rôle d'un père n'est-il pas aussi de proposer des repères à ses enfants ?

 

Donc voilà… parmi d'autres raisons plus personnelles, mes 2 principales de dire NON à la vaccination!

 

En ce qui concerne cette “maladie” qui nous les casse depuis plus d'un an, (je n'aborderai que la France, mais je pense que ce raisonnement reste valable pour beaucoup de pays, sinon tous)…

On a maintenant le recul nécessaire et des stats (impossibles à trafiquer, le nombre de Décès, données obligatoirement déclarées) pour affirmer qu'en 2020 : seuls les individus les plus fragiles des tranches d'âge supérieures à 75 ans ont réellement payé de leur vie, (moyenne d'âge des DC covid en France > 81 ans)

Dans les tranches d'âge inférieures, (sans pathologies annexes), l'impact de ce machin couronné a été relativement limité et pour les plus jeunes encore, moins de 40 ans, les stats montrent qu'il y a eu en France moins de décès en 2020 que les années précédentes, et tellement peu du covid que cela reste anecdotique…

En ce qui concerne les injections (appelons les choses par leur nom, ce qui se conçoit bien se nommant bien) :

 

  • nomenclature de la composition opaque, impossible de savoir exactement ce qu'il y a dedans

 

  • autorisations de mise sur le marché conditionnelles et basées sur les seules affirmations des fabricants

 

  • essais thérapeutiques prévus pour durer jusqu'en 2022 – 2023 (la population “volontaire” servant de groupe témoin)

 

  • effets indésirables à court terme non négligeables (il suffit de consulter les rapports officiels des ANSM)

 

  • effets indésirables à long terme inconnus (nouvelle thérapie génique) - protection personnelle limitée aux formes graves (on le suppose) - n'empêche pas la transmission à des tiers - … etc.

 

Première raison donc, qui pour moi découle du simple bon sens. Aux énoncés non exhaustifs qui précèdent, mon entendement est formel : la balance bénéfices/risques ne penche décidément pas du bon côté…

Pourquoi diable consentirai-je à me faire injecter une mixture dont je ne sais rien pour une maladie somme toute bénigne en ce qui me concerne ?

Je comprends tout à fait que des gens aient peur parce qu'ils se croient, à tort ou à raison au vu leur état de santé, plus exposés et qu'ils se laissent tenter, c'est un choix respectable s'il est dicté par leur seule intime conviction objective, et je le respecte même si je doute de sa pertinence…

 

Seconde raison, en fait la seule et unique qui me fait viscéralement et irrémédiablement dire non : une sale petite musique circule en ce moment en sourdine dans l'air de la “belle” Europe, jusque dans l'air des coins les plus reculés de nos campagnes… « vite ma dose que je retrouve ma liberté ! » (pub française sponsorisée par le gouvernement)

Quelle liberté ? D'aller au ciné ? De voyager ? De bouffer ? De quoi d'autre encore… ?

Paradoxalement on ne parle presque plus de « vax » en tant que protection d'une éventuelle maladie, mais en tant que sésame pour retrouver la vie “d'avant”…

 

Que des “représentants du peuple” osent envisager de subordonner les libertés fondamentales et constitutionnelles de leurs concitoyens à leur statut sanitaire relève à mon sens du chantage absolu Accorder des droits aux uns, les refuser à d'autres selon leur degré de soumission à de telles règles arbitraires , cela a des relents d'apartheid, de ségrégation ou de Judenstern… Vous trouvez que je suis excessif ? Peut-être, mais avouez que cela ressemble bigrement à ces affreux systèmes discriminatoires, à leurs débuts en tout cas.

 

J'ai tourné et retourné cela dans tous les sens… et décidément non ! Je ne peux pas l'accepter, ou alors à quel niveau se situe ma perception de l'inacceptable ?

Quand on « piquouzera » de force les derniers irréductibles, qu'on les internera dans des camps de rééducation ou qu'on leur coupera les vivres ?...

Si, si, ça se murmure…

Je ne veux pas d'une vie sous liberté conditionnelle, réglée en coupe par des injections à répétition, au gré de variants ou de nouveaux virus, et par un pass dictatorial : vert : conforme… on te rallonge la chaîne ; rouge : à conformer… on te raccourcit la chaîne.

 

Je ne veux pas de ce futur que les cinglés aux manettes des institutions européennes nous dessinent à grands traits noirs… et que nos gouvernants aussi tarés s'empressent de légitimer et comme je n'en veux pas, ni pour moi, ni pour les gens que j'aime, ni pour personne d'ailleurs… je ne peux donc le cautionner en aucune façon…

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal