Témoignage

Ligue Contre le cancer et vaccination

Lettre adressée à la LIGUE Contre le Cancer

 

Je viens d'être contactée par un bénévole de mon village qui souhaitait élargir le groupe local de la Ligue Contre le Cancer.

Nous sommes, en effet une famille très concernée par ce fléau (notre fille est touchée depuis 20 ans par une tumeur neuro endocrine, doublement transplantée du foie, en attente de dialyse et probablement pressentie pour une greffe du rein).

Or, recherchant des informations complémentaires sur la LIGUE, j'ai pris connaissance de la déclaration du nouveau Président, remplaçant Axel Kahn, concernant la vaccination contre la COVID.

Celui-ci a en effet, déclaré soutenir les mesures gouvernementales en faveur de la vaccination de masse, de l'obligation vaccinale pour les soignants, jugeant que le PASS sanitaire avait contribué favorablement à cette vaccination généralisée.

M'opposant farouchement à ce PASS Sanitaire discriminatoire, dangereux pour le lien social, et portant atteinte à la confidentialité des données de santé, jugeant de plus que la vaccination doit rester un acte personnel, je suis en complet désaccord avec la déclaration de la LIGUE.

Inquiétée par le manque de recul et d'expérimentation concernant ces nouveaux vaccins, par la résistance aux vaccins constatée dernièrement, par la mutation des virus qui pourraient être favorisée par la vaccination de masse, par le manque de débat autour de ces questions, par la certitude de nos gouvernants qui n'ont cessé de se contredire depuis 18 mois, et par la pression subie par les patients ( ma fille en faisant partie) qui osent douter et se questionner, je ne puis que réagir négativement à la prise de position de votre Président.

Je dois vous informer que je me suis fait vaccinée avant les injonctions gouvernementales, pensant alors participer à la réduction de la circulation du virus, discours tenu alors. Aujourd'hui j'entends que je peux continuer à transmette ce virus mais que la vaccination me protège des formes graves de la COVID. Le discours a changé. De plus, on envisage une troisième injection...Les deux premières pouvant être insuffisantes!

Autant de tergiversations et de flou auxquels nous sommes tous confrontés sans possibilité de nous faire entendre. Pour ma fille aucune garantie n'est donné par ses spécialistes que son état pourra supporter la vaccination mais on la lui conseille vivement (3 voire 4 injections). Elle subit de plein fouet les contraintes du PASS sanitaire et craint que son dossier en attente de greffe, ne soit compromis (mauvaise malade ?).

De plus il faut constater que l'obligation vaccinale pour les soignants met notre système de santé (déjà bien malmené) dans une situation insupportable: démissions de personnel (deux dans mon entourage , plus une nièce qui souhaite quitter l’hôpital pour des services dans le libéral) , ces soignants qui ont dû assurer leur service l'an passé, quel que soit leur état de positivité et qui ont manqué d'équipements au début de la pandémie.

Il est aussi à noter que l'accès aux soins, encadré par ce PASS sanitaire va encore empêcher des patients de se faire soigner... L'objectif de soin pour tous est raté. Toutes ces raisons m'ont amenée à refuser de m'engager auprès de la LIGUE contre le Cancer en tant que bénévole. J'en suis désolée.

Je vous remercie de faire passer mon message à votre Président, message, qui je l'espère suscitera quelques débats au sein de la LIGUE.

Cordialement.

 

Jocelyne

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal