Témoignage

L’inquisition moderne

Lire chaque jour les nombreux témoignages de personnes éclairées et avec qui je me sens en accord m'apporte réconfort et soutien Hélas j'ai de la peine lorsque certains écrivent qu'ils ont dû céder aux chantages ambiants et pressions diverses contre leur volonté.

Je voudrais aujourd'hui apporter le témoignage suivant :
La semaine dernière j'avais un rendez-vous avec mon ORL qui arborait avec ostentation un énorme macaron sur sa blouse "vacciné Covid"
Je n'étais pas plutôt assise que déjà il me demandait :
- alors ça y est vous êtes vaccinée ?
- non !
- et pourquoi vous n'êtes pas vaccinée ?
- parce que je ne veux pas me faire vacciner (aspirateur dans les oreilles je ne pouvais ni parler ni entendre) Puis il s'est assis derrière son bureau les bras croisés en me disant :
- Bon alors maintenant vous allez m'expliquer pourquoi vous n'êtes pas vaccinée ? Et avant que je n'aie eu le temps de lui donner la moindre raison il m'a craché :
- Vous attendez que les autres le fassent à votre place, c'est ça ?
- Pas du tout, chacun fait ce qu'il veut. Je ne veux pas me faire vacciner car je suis en excellente santé et je ne veux pas me faire injecter un produit expérimental pour une maladie que je n'aurai probablement jamais. Je préfère entretenir mon système immunitaire et puis je ne crois pas à l'immunité collective par la vaccination…
Et là il est devenu littéralement enragé !
- Oui c'est à cause de gens comme vous que je vais devoir porter le masque toute ma vie ; c'est à cause de gens comme vous qu'on ne sortira jamais de cette épidémie. Puisque vous êtes si maligne comment expliquez-vous que nous les médecins nous soyons tous vaccinés ? Vous savez combien il y a de morts par covid ? (J'avais l'impression de recevoir des crachats)
- oui environ 0.5 % !
- Et les covid longs vous en faites quoi ? Nous on les voit les malades, pas vous. Renseignez- vous !
- Personne ne peut se renseigner plus que moi mais nous ne devons pas avoir les mêmes sources d'informations. Maintenant ça suffit, je n'ai pas à me justifier, je vous demande de me parler autrement.
- Je vous parle comme j'en ai envie...
- Mon corps m'appartient, c'est ma dernière liberté, j'en fais ce que je veux.
- Non vous ne faites pas ce que vous voulez, c'est un acte civique. Vous ne pensez pas aux autres. Vous me devez 30 euros !
Déjà il ouvrait sa porte.
Je me suis levée calmement en lui disant :
- Je n'étais pas venue parler vaccination j'étais venue pour une consultation.
Et d'un geste méprisant de la main il m'invita à sortir de son cabinet sous le regard éberlué du patient suivant.
Je ne me suis pas laissé faire, je suis restée calme et polie mais j'ai été bouleversée toute la journée par ce déferlement de haine et cette violence verbale à mon égard. Je précise que je suis une femme de 69 ans et qu'il me devait un minimum de respect.
Le lendemain je lui adressai un courrier puisque je n'avais pas pu être entendue (un comble pour un ORL !) en lui signifiant, entre autre, que son comportement avait été inadmissible et indigne de sa profession, que ses opinions et ses peurs lui appartenaient et qu'il n'avait pas le droit de me parler comme il l'avait fait. Pour qui se prenait-il pour traiter ainsi ses patients ? Et que bien sûr je ne me ferais plus suivre par lui - cela allait sous le sens -
Je crains que ce genre de comportement ne devienne courant surtout à la rentrée si l'épidémie repart à la hausse, comme il y a fort à parier...
Pour quelques courageux comme les Dr Raoult et Fouché combien de médecins bornés et donneurs de leçons ? Hippocrate doit se retourner dans sa tombe !
Cordialement
MICHEL M.

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Aller au contenu principal