Témoignage

Ma fille infirmière, ma mère en EHPAD

En ce qui me concerne, je ne croyais pas que mon quotidien serait si frontalement impacté depuis la déclaration assassine de Monsieur Macron.
J'ai 67 ans, je suis retraitée. Mon mari travaille encore dans un établissement d'enseignement supérieur public.
La division nous a gagné. Lui, dans un premier temps prompt à accepter la vaccination, mais finalement plutôt résigné et pour cause, il y va aussi de son gagne pain donc la peur ...

Ma fille infirmière dans un CHU ne veut pas se faire piquer et je tremble pour elle car je n'ai pas non plus la moindre confiance dans ce que tout le monde nomme vaccin. Ces gens dont la pensée est si lisse qu'on se demande ce qui pourrait la fissurer (obéir, s'accrocher à ce qui reste de rationnel, faire comme si tout était normal).

Donc comme beaucoup, nous voilà confrontée aux conséquences de la résistance que nous sommes incapables de mesurer vraiment mais dont je crois la doxa gouvernementale et dorénavant environnementale n'a strictement rien à faire.
Que se passera-t-il demain pour mes petites filles pour tous ces enfants innocents et inconscients du monde que nous leur réservons ?

Dans le même temps, ma mère est en EHPAD non vaccinée. Cela avait été une épreuve que de pouvoir l'inscrire dans un établissement proche de chez nous. Elle y est depuis 2 ans. Me voilà acculée à devoir l'en faire sortir, la reprendre à ma charge, ce qui suppose pour un accueil adapté de quitter mon foyer, creuser peut-être ce qui risque de nous séparer mon mari et moi. J'ai été reçu pour l'équipe dirigeante de l'EHPAD. Oh ! rien à leur reprocher : compréhensifs, inquiets avec cette confiance désarmante dans les directives gouvernementales et l'assurance de tout bien faire pour éviter que nos aînés ne souffrent. N'empêche, sans pass sanitaire, je peux visiter ma mère pour quelques temps en extérieur tant que le temps le permet. Mais si je ne change pas d'avis, je ne pourrai plus la voir sauf à la sortir de l'établissement.
Et la décision ne m'appartient pas complètement. Dans ma famille, tout le monde n'est pas ok pour la faire sortir sauf qu'il n'y a que moi que soit très proche, mes frères et sœurs viennent très rarement la voir.
Bref, là où je croyais le problème réglé. Tout est à refaire et... pour de mauvaises raisons.

Pour ma part, j'ai peur de ne pas tenir. Je me sens terriblement écartelée. Soutenir ma fille à fond, ne pas céder, assurer pour ma mère, ne pas perdre notre bonheur conjugal.
et Pour finir ma plus jeune fille qui vit à l'autre bout du monde depuis quelques années empêchée pour longtemps de nous rejoindre.

Et ce n'est que mon histoire.
Le désordre généralisé, les souffrances multiples que leurs décisions génèrent est incommensurable !!!!!
A côté le covid parait bien peu de chose. N'en déplaise à ceux qui hurlent à la mort dès qu'on émet le moindre doute.

Merci à réinfocovid d'exister.

 

Jocelyne

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal