Témoignage

Ma fille, un lycée et un vil déjà vu des années 1930

Une de mes filles est en prépa dans un lycée d'une très grande ville française. Elle est majeure et non vaccinée mais à un pass sanitaire valide suite au Covid.
2 jours avant les vacances scolaires de Noël elle apprend qu'elle et une amie de classe sont cas contacts de la même tierce personne hors établissement. Sa collègue de classe elle est vaccinée. On les convoque à l'infirmerie. La vaccinée montre son pass sanitaire, l'infirmière ne réclame pas son identité et lui administre un test antigénique. Le test est négatif elle retourne en cours. L'infirmière demande son identité complète à ma fille et lui signifie que puisqu'elle n'est pas vaccinée elle doit quitter l'établissement pour 10 jours. Ma fille demande pourquoi on ne la teste pas tout simplement. Réponse de l'infirmière, vous n'avez qu'à être vaccinée, rajoute une couche de moralité culpabilisante et lui dit de rentrer chez elle.
Elle peut néanmoins retourner chercher ses affaires en cours accompagnée de la matonne, pardon infirmière.
Là elle se voit dévisagée par toute la classe silencieuse, prend ses affaires. Seule la prof se questionne et retarde son expulsion en exigeant un temps pour lui proposer de l'aider à rattraper ses cours.
Le soir en arrivant elle me raconte son aventure lors d'un court trajet en voiture (je ne fais que le taxi ce soir là). Au premier abord je suis impressionné par sa force et son recul. Je rentre chez moi, me pose, et là tout s'aligne dans ma tête. J'ai déjà vu, ou pour être exact LU un témoignage similaire en de trop nombreux points ... dans un livre d'histoire. Des écoliers juifs en Allemagne auxquels on a d'abord infligé le port d'une étoile jaune, puis mis à l'écart avant d'être définitivement expulsés en 1938. Au tout départ en indiquant à leurs camarades qu'ils étaient "contagieux" (c'est du factuel) ... la suite on la connait toutes et tous.
Ça avait commencé en 1935, il a fallu 3 ans de montée en puissance avant de les expulser. 1 an plus tard on les exterminait. Aujourd'hui on va beaucoup plus vite, ça doit être le progrès ou bien l'influence du tout numérique et sa vitesse de transmission qui influence l'accélération du temps. J'en prends note. Ma famille n'était pas Juive il y encore quelques jours. Aujourd'hui elle l'est. J'en prends acte, mon D-Day a embarqué. Je suis dorénavant un Blitzkrieg inversé qui vient de passer la 6ème vitesse. Je serai bientôt un Nuremberg autrement plus exhaustif. Mais je ne serai jamais un Israel. Je m'y engage sur mon honneur ! Je connais les histoires et l'Histoire, je ne les ai pas juste lues, je les avais déjà comprises en conscience, et en coeur mais maintenant aussi je les connais dans le vécu de ma chair !
La tyrannie nouvelle est arrivée, elle est rance à point. La résistance nouvelle est arrivée aussi, elle est plus déterminée que jamais.
L'ombre se densifie mais seulement parce que la lumière se répand et luit toujours plus fort !
Souriez amis, souriez car l'avenir nous appartient déjà !

Le Sous-commandant Otto Von Didakt

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal