Témoignage

Masques étouffants à l’école

Quand mon fils, en CE2, est allé pour la première fois à l'école avec un masque, il est rentré très fatigué, affalé sur le canapé. Cela m'a inquiétée. Mais peut-être était-ce un hasard ? Une fatigue passagère. Ou était-ce à cause du masque ? Les jours suivants ont confirmé que cette apathie était sûrement liée au masque : elle se manifestait les jours d'école. Jamais avant, mon fils ne s'était ainsi exprimé à 17h "je suis très fatigué".
J'en ai parlé à son médecin traitant qui a établi un certificat de contre-indication au port du masque. Il a été accepté par l'école et mon fils est retourné à l'école, heureux. Quelques jours plus tard, la directrice de l'école vient me parler, toute désolée : on a reçu de nouvelles consignes : on ne peut plus accepter les certificats médicaux contre le port du masque. Seul le médecin de l'éducation nationale peut en décider et seulement en cas de handicap reconnu par la MDPH.
Qu'en est-il du libre choix du praticien ? Comment peut-on réprimer ainsi une simple demande qui relève du bon sens le plus élémentaire et qui concerne un enfant ?
J'ai essayé de remettre mon enfant à l'école en lui disant de tirer sur son masque, si besoin, pour laisser passer l'air. Il n'a rien dit, il avait l'air un peu passif mais n'a rien exprimé cette fois.
Alors le lendemain je lui ai dit : « c'est chouette, tu l'as plutôt bien supporté le masque hier » Sa réponse m'a sidérée : « je ne dis rien parce que tout le monde est obligé mais moi, je sens que j'étouffe ».

Aujourd'hui de très nombreux enfants ont rejoint l'école à la maison à cause de cette obligation
aberrante. D'autres ont trafiqué leurs masques.

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal