Témoignage

Médecin consensuel

Juste le feedback d'une petite visite chez le médecin traitant pour mon fils qui se plaignait de maux de ventre.

C'est un médecin jeune et sympa, toujours disponible et dans l'empathie,
parlant beaucoup avec ses patients. Je le consulte moi-même pour
différents bobos. On porte des masques, on met du gel, etc... Bref,
c'est trois fois rien et vite expédié. Et puis je lui demande où
ça en est ce virus, notamment avec ce variant indien qu'on nous agite
déjà sous le nez. Selon lui, il y a eu beaucoup de très grands
rassemblements de milliers de personnes, un manque hygiène et de
gestes barrière etc. mais ce variant lui semble aussi beaucoup moins violent que l'anglais.

- Ok. et les traitements ?

- Quels traitements ?

- Ben, après un an, on a quand même bien découvert des trucs qui
marchent, non ? qui permettent de traiter les malades, autre que le
Doliprane ?

- Pas du tout

- Ben quand même, sans parler de chloroquine, quid de
l'Ivermectine, par exemple, des antiviraux...

- Les deux sont des antiparasitaires, pas des antiviraux et rien n’a
été prouvé sur leur efficacité contre la Covid. Aucune étude
sérieuse en tout cas.

- Mais quand même, Raoult à l'IHU de Marseille, ils ont quand même
traité beaucoup du monde...

- Très peu en réalité et c'est négligeable. Ce sont des résultats
faits dans leur coin qui n'ont aucune valeur scientifique globale. Il
n'est pas prouvé qu'ils ont été guéris spécifiquement par la
Chloroquine.
- Ah bon, mais ceux qui ont été traités avec avaient bel et bien le
virus et ont été guéris en quelques jours, sauf pour ceux qui ont
eu des complications

- Oui mais il n'est pas prouvé que c'est la chloroquine qui les a
guéris - sauf la parole de de Raoult, qui aime bien se poser en
sauveur. Et il y a eu par contre plein d'études scientifiques
prouvant qu'elle pouvait être dangereuse

- Comme celle du Lancet par exemple, qui a dû se rétracter ensuite ?
- Il y en a eu beaucoup d'autres plus sérieuses qui l'ont
corroborée...

Bref, j'ai commencé a piger que c'était une cause perdue... mon fils
s'impatientait aussi

- Donc il n'y a aucun traitement précoce ? c'est juste le Doliprane
puis les urgences si ça tourne mal ?

- Et oui... Mais en réalité il n'y a pas eu tant de cas graves que
ça... Sur tous ceux que j'ai vus, j'en ai eu deux qui sont allés à
l'hôpital... On n'a jamais su comment traiter les coronavirus par
médicament, cela n'existe pas, on ne sait pas faire. Il n'y a que le
vaccin qui permet de s'immuniser

- Comme pour la grippe ?

- Exactement, et se revacciner tous les ans...

Voilà donc où on en est un an après... Je pense qu'avouer que le
Covid n'était pas si grave que ça lui a échappé, comme pour
souligner la justesse de son diagnostic concernant l'absence de
traitement. Il était clairement inutile d'essayer d'entamer un
dialogue sur le sujet. Je demandais toutefois s'il était possible de
réclamer un de ces traitements alternatifs précoces, en cas
d'infection et sa réponse fut évidemment négative, puisque la
préconisation officielle de santé était le Doliprane et qu'un médecin ne
pouvait prendre le risque de prescrire un médicament sans certitude
prouvée de l'efficacité d'une molécule, a priori non adaptée, sur
la pathologie en question.

Voilà, J'imagine que c'est le quotidien de milliers de patients et on
fait avec. Ou plutôt, on fait autrement ou on essaye. La probabilité d'attraper ce truc étant statistiquement faible même si réelle et heureusement, pas forcément grave.

Bon weekend

 

Phil.

 

En savoir plus sur les traitements qui existent :

 

Fiche de synthèse sur l'ivermectine : https://reinfocovid.fr/science/ivermectine/

article détaillé sur l'ivermectine: https://reinfocovid.fr/science/livermectine-dans-le-traitement-de-la-covid/

Azithromycine : https://reinfocovid.fr/science/zinc-azithromycine/

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal