Témoignage

Métamorphose

Il était une fois un petit bout de conscience que le vent avait déposé sur le sol et recouvert de terre. Des jours et des nuits avaient passé sans que rien ne bouge du moins en apparence. La terre apportait tout le confort, l’eau et la nourriture nécessaires au meilleur des habitats. Un beau matin, le petit bout de conscience s’éveilla à un étrange phénomène.

Le creuset moelleux se réchauffait et de l’eau commençait à ramollir puis dissoudre son petit corps tout rond. A mesure que la peur devenait envahissante, une voix se fit entendre des hauteurs : « Nous sommes là de l’autre côté, nous veillons sur toi ».

Le petit corps commençait à sérieusement être amoché lorsqu’il répondit : « Mais que m’arrive-t-il ? Ma peau se troue, je perds ma jolie forme ronde, je ne ressemble plus à rien. La voix renchérit : « C’est très bien. Il faut détruire les formes pour que la vie se perpétue. » Alors un dialogue s’installa : « Je veux rester telle que je suis moi. Pourvu que cela s’arrête, je voudrais me mettre en boule et ne plus bouger.

La voix répondit : « Mais tu as perdu la raison ? Veux-tu arrêter le mouvement de la vie ? Veux-tu mourir ? » - Non, mais je me sens si triste, je sens que je me décompose, je pars en mille morceaux !

- Je comprends, mais ton état sert un but plus élevé. Et pour cela il faut te séparer de tes vieilles peaux. Ce qui se flétrit, c’est ce dont tu n’as plus besoin. C’est merveilleux, tu vas bientôt découvrir qui tu es !

- Pas du tout au contraire je ne me reconnais plus, je ne ressemble à rien.

- C’est ce que tu crois. Mais tu n’es pas destinée à rester dans ta forme actuelle, il y a un programme, un projet appelé à grandir.

- Au secours ! je suis en train de me noyer ! La petite conscience se sentie poussée par une force inéluctable, attirée par une chaleur lumineuse qui semblait venir d’un autre monde. Elle perça sa bulle de terre et sortit au jour.

Alors l’un des grands tournesols se pencha sur elle et dit « Te voilà maintenant. Bienvenue, nous allons t’apprendre à vivre parmi nous. Tournes-toi vers le soleil pour qu’il t’aide à grandir».

 

Et si l’évolution passait par des périodes chaotiques ? Et si cette période sombre ne faisait que rendre visible une forme de pouvoir devenue corruptible et  incompétente à agir dans l’intérêt du peuple ?

Aujourd’hui je vois dans les rues une ferveur, une aspiration à vivre libre et selon ses valeurs. Je vois une émergence, un élan, une énergie pacifique mais déterminée à faire appliquer les droits fondamentaux de l’individu et de la collectivité. Je vois des élites se dédire, des autorités mentir d’une façon tellement grotesque qu’elles s’agitent dans une tentative désespérée et désespérante de contrôler la population.

Mais celle-ci s’éveille doucement à perdre ses repères, ses vieux modes de pensées. Certaines personnes percent un voile, ne se fieront plus à des cravates ou à des milliardaires, à des autorités non légitimes car non compétentes, ne connaissant même pas ce qui les animent.

J’entends des élites politiques qui chantent sur un navire qui prend l’eau. Mais je rêve que lorsque la raison sera retrouvée, lorsque 2 et 2 feront 4, alors de nouvelles valeurs dirigeront les œuvres humaines.

 

Sylvie

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal