Témoignage

Monsieur le Directeur de l’Institut National des Sciences Appliquées

Cher Monsieur le Directeur de l'Institut National des Sciences Appliquées,

En tant que responsable de ce prestigieux établissement, vous avez l'honneur de former de jeunes adultes à l'étude des sciences, de leur offrir des connaissances, des capacités de raisonnement.

Grâce aux outils mathématiques et logiques, grâce  à l'étude des mécanismes et des processus, grâce aux enseignements que vous leurs offrez, ils deviendront des responsables éclairés qui offriront à leurs proches, à leur entreprise, à leur communauté un avenir meilleur.

Pétri de ces valeurs, je m'étonne que vous cédiez à la panique et à la déresponsabilisation au détriment de ces enseignements.

Les études montrent qu'il n'y a pas de contamination en extérieur et vous y imposez le masque.

Les étudiants et professeurs doivent porter le masque en cours alors qu'ils se retrouvent pour déjeuner et étudier dans les chambres ou les appartements. Les cours en deviennent inaudibles et la communication dégradée.

La Bibliothèque universitaire est vide.

Pourquoi ces interdits inutiles et improductifs? Les contaminations, au demeurant bénignes, montrent la vacuité de ces mesures. Elles vous ont protégé juridiquement. Maigre résultat.

Les études montrent que les jeunes ne développent pas de forme grave (statistiquement parlant) .

Le cas du Charles de Gaulle devrait vous alerter: 1760 marins jeunes et bien portants, 1046 ont été infectés.

Sur ces 1046, seul un major d'une cinquantaine d'année a du passer quelques jours en réanimation.

Vous formez de futurs ingénieurs, des décideurs.

La communication est suffisante pour que chacun puisse exercer son libre-arbitre quant à la manière de se protéger, son rapport au risque, son rapport social.

Il appartient à ces étudiants de prendre en main leur destin, de choisir leur niveau de protection, le rôle de votre institution est de leur apporter les outils et les méthodes, pas de les en priver.

Privilégier les cours en distanciel, c'est la fin de la collaboration, de la transmission,  de l'émulation, du lien social, de la motivation et ... gros mot... du plaisir.

Nous savons que le réflexe de beaucoup de dirigeants est aujourd'hui de se protéger, de peur de se voir reprocher de ne pas en avoir fait assez, mais de grâce, revenez à cette noble et belle mission qu'est la transmission du savoir.

La connaissance est la clé de la liberté, de l'égalité, de la fraternité.

Il est louable que vous vous préoccupiez de la santé de nos anciens,  c'est la mode.  Comme disait Molière, tous les vices à la mode passent pour vertu.

Alors de grâce n'y cédez pas, permettez à toute cette jeunesse  pleine de vitalité, d'enthousiasme, avide d'apprentissage de préparer sereinement son avenir en dehors des peurs sclérosantes et irrationnelles.

Cordialement

Y.L.

Parent d'étudiant.

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut Aller au contenu principal