Témoignage de :

Non-assistance à personne en danger

27 décembre 2021

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Bonjour,

je souhaiterais témoigner de la situation de mes parents tout deux non-vaccinés et ayant attrapé la Covid. Mon père a été hospitalisé une première fois aux urgences de Carpentras. Rentré un dimanche matin et sorti le mardi suivant avec un traitement à base d'opiacé et tout une panoplie d'examens déclarés normaux. A son arrivée à la maison, il a dit à ma mère qu'il n'avait pas la Covid (alors que la sécu avait contacté ma mère suite aux déclarations de l’hôpital signalant mon père). Les jours qui ont suivi son retour à la maison, il a continué à se sentir très faible, à ne pas pouvoir se tenir sur ses jambes. Il a donc de nouveau été hospitalisé. Une ambulance est venue le chercher. L'ambulancier apprenant que mes parents étaient tous deux atteints de la Covid, leur a dit sur un ton accusateur, que plus personne ne rentrerait chez eux! Mon père est toujours hospitalisé, depuis mercredi et nous sommes dimanche. Il a une petite assistance respiratoire. Il a un antibiotique (augmentin) + du paracétamol + de l'insuline pour réguler sa glycémie.

Entre les deux hospitalisations, ma mère a honoré le rdv médical qu'elle avait avec son médecin traitant (depuis 27ans), pour renouvellement de ses médicaments. Celui-ci l'a gardée 5 min maximum, la culpabilisant de ne pas être vaccinée, la traitant d'inconsciente, qu'elle allait transmettre la Covid aux autres. Alors qu'elle avait une toux grasse, il ne l'a même pas examinée, ne lui a rien donné et lui a dit que si ça empirait qu'elle n'aurait qu'à appeler le 15.

Je souhaite témoigner car ce médecin généraliste exerçant à l'Île-sur-la-Sorgue est en complet désaccord avec le serment d'Hippocrate qu'il a pourtant dû prêter. Il est, pour moi, un danger, omettant d'examiner une patiente malade et ne lui apportant aucun soutient tant d'un point de vue physique que psychologique. Il s'agit d'une non-assistance à personne en danger. Je vous laisse imaginer le désarroi de ma mère.

D'autre part, je doute que ce Monsieur se teste tous les jours afin d'évaluer une possible contamination aux virus et donc une possible transmission. De plus, parmi sa clientèle, certains vaccinés ou non, testés ou non, peuvent également être porteurs du virus...

Je vous remercie pour tout ce que vous faites et pour cette espace de parole tellement important...

Restons solidaires !

Défilement vers le haut