Témoignage de :

O Etat tout puissant, entre tes mains je remets ma vie.

15 février 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Par le rite de l'injection, je suis entré dans la Grande Famille. Je suis fier d'avoir pu accéder au rang d'adepte confirmé. J'avais réussi avec succès le
rite initiatique du port du masque en toutes circonstances malgré les difficultés : impression d'étouffer, mal de tête quotidien, troubles de la
concentration, buée permanente sur mes lunettes, petites plaies derrières les oreilles dues à la pression et aux frottements de l'élastique,
communication moins facile avec les autres, difficulté à reconnaitre les visages, mais grâce aux discours réguliers des Grands Prêtres, j'ai compris
que ces sensations subjectives étaient possibles à combattre, que je pouvais les considérer comme une forme de résistance à ce qui au fond
est pour mon bien. Car l'Etat sait mieux que moi ce qui est bon pour moi.
J'ai obtenu ma carte de membre qui me permet l'accès aux endroits réservés aux Frères et Sœurs, là où les hérétiques sont bannis. Cette carte
fait partie des récompenses que je suis fier de recevoir pour avoir suivi avec obéissance et docilité les conseils et les enseignements du Grand
Maître en qui j'ai une confiance absolue, comme en toute personne à qui l'argent donne du pouvoir et de la légitimité.

J'attends aujourd'hui avec impatience ma dose quotidienne. J'ai l'impression de comprendre l'état de dépendance des junkies vis-à-vis de la drogue, ce sentiment d'abandon de soi, si réconfortant et confortable.

L'Etat est mon parent bienveillant. Je me sens comme un enfant fragile et ignorant. Mais je me nourris des paroles du Grand Maître chaque fois qu'il s'exprime à l'écran, et j'ai à cœur d'accomplir ma mission qui consiste à convertir celles et ceux qui sont enfermés dans leur méfiance irresponsable ou leur prudence inconsciente.

Le Grand Maître tout puissant diffuse la bonne parole, invente de nouveaux concepts et de nouveaux mots qui me donnent l'impression d'érudition lorsque je les emploie (comme distanciel et présentiel qui riment avec logiciel et démentiel), et j'essaie de me perfectionner dans l'exercice de l'écriture inclusive qui permet de déstructurer notre langue française tellement archaïque.

Je reconnais.e.s en m.e.s Frère.s et Sœur.e.s masqu.é.e.s m.e.s semblabl.e.s uniforme.e.s prêt.e.s à se sacrifier.e.s pour le bien.e.s de tousse (dans ta manche s'il te plait).

Jean Ticrédul

Défilement vers le haut