Témoignage

ON M’A DIT QUE !

Comme chacun(e) d'entre vous, cela fait 2 mois que j'entends sérieusement parler de ce virus Covid 19 !
Nous sommes en février 2020 et une voix me dit : "Prépare-toi ça va bastonner".
Oui vous lisez bien. Cela vous paraîtra un peu perché (peut-être) mais c'est ainsi, ce n'est pas la première fois dans ma vie que cette "voix" que je n'entends pas de façon sonore, soyons clairs, me dicte certaines choses et cela s'est toujours avéré important et juste.
Je me mets donc sans en parler autour de moi à me faire livrer chaque semaine et je porte très vite attention aux messages d'intervenants en médecine holistique, homéopathique, naturopathe etc... Et je prépare également ma trousse personnelle avec les produits conseillés dont heureusement pour moi vitamine C, vitamine D, Zinc, argent colloïdal, huiles essentielles (ravintsara, niaouli, laurier noble et d'autres...) et je commande deux masques FFP2 qui me coûtent une vingtaine d'euros chacun, sans oublier les masques traditionnels bleus pour mes adhérentes et du gel hydroalcoolique.
Le 6 mars un vernissage a lieu dans mon lieu qui est dédié au Bien Être. Malgré que je claironne à la ronde que je n'embrasse plus, je le fais quand même avec mes amies et surtout il y a un buffet ce jour-là. Dans les jours qui suivent toutes mes amies et moi-même tombons malades à quelques jours d'intervalle, dont une vraiment sévèrement. J'apprends par la suite qu'un de ses meilleurs amis est hospitalisé et a ce virus.
Je ne panique pas pour autant, je désinfecte mon lieu avant chaque séance et porte un masque en expliquant à mes adhérentes qu'il vaut mieux faire attention et que d'ailleurs cela devra nous servir de leçon à l'avenir pour se protéger de la grippe ou des gastros ! Au bout d'une petit semaine je me rends compte que j'ai un mal fou à respirer, que je ne sens plus rien et n'ai plus de goût. Une de mes amies atteinte elle aussi me dit que j'ai le virus. Elle sait par son fils étudiant en médecine que j'ai les symptômes principaux. Toujours pas de panique de ma part je commence à m'auto-soigner, à prendre mes compléments alimentaires et à être plus attentive à ce que je mange. Puis vient la sentence nous sommes tous confinés le 16 mars.

Au début cela m'arrange car je ne suis pas au mieux de ma forme ! Malgré les injonctions que je trouve débiles et inadaptées, mes rares sorties se font avec mon masque FFP2. Quinze jours après je me réveille avec une conjonctivite carabinée. Toujours pas de panique je me fais des bains d'yeux avec l'argent colloïdal.
Entre temps et malgré ma petite forme j'organise des ateliers en visio pour mes adhérentes sur Zoom pour maintenir les bienfaits acquis les mois avant ce virus, pour leur insuffler de la force, pour maintenir le lien entre toutes. Ça marche, pour elles bien sûr mais aussi pour moi. Je ne me laisse pas envahir par l'abattement ou le défaitisme, je prends doublement soin de moi aussi.
Au bout d'un mois de confinement j'éteins définitivement la télé car je n'en peux plus des absurdités que j'entends et je ne vais plus que sur internet. Je découvre : JJ Crèvecoeur, Sylvano Trotta, LesDéqodeurs, Ema Krusi, Chloé F. et bien d'autres. Je m'abonne à un collectif d'avocats et je commence à partager avec tout mon entourage, puis à échanger sur facebook. Je m'abonne à des groupes. Des mois s'écoulent, des conflits s'installent de plus en plus avec amis facebook, amis tout court, famille etc...
Je ne vais toujours pas bien. Par intermittence je pense que c'est parti pour le mieux et puis non, je continue à mal respirer et à me sentir parfois très fébrile et fatiguée, c'est un état en dent de scie perpétuel. Je me décide donc à consulter mon homéopathe en septembre 2020 qui me "gronde" en disant que je ne suis pas venue la voir assez vite et me parle de possible fibrose pulmonaire. Je prends donc son traitement, mais entre-temps ayant entendu parler de l'Artemisia j'en commande.

Je prends la décision le cœur lourd de ne pas ouvrir en septembre et de fermer mon lieu définitivement (de toutes façons je n'avais pas droit aux aides), Cela faisait 3 ans que je me battais pour le développer, la situation étant déjà fragile, je sais qu'il est inutile de persévérer et surtout je sens que celles et ceux qu'on traite de "complotistes" ont raison, il va y avoir un 2e confinement c'est sûr.
Cependant je ne m'avoue pas vaincue et je réorganise tout chez moi, dans mon appartement, en petits comités avec celles qui ne veulent pas céder non plus face à ce marasme et ces injonctions. Nous ne portons pas de masque, et je continue à prodiguer ce que je sais le mieux faire et qui me semble encore plus capital, des soins par un travail ciblé sur le corps.
Je ne suis toujours pas au top de ma forme, je sens que je n'ai pas encore récupéré à 100% mais pour tout autant JAMAIS une seule des personnes que j'ai côtoyé durant tous ces mois écoulés et dans des cadres et activités différents(es) n'est tombée malade à mon contact.

Mais, ça y est, je comprends définitivement pourquoi j'ai entendu cette voix qui me dit "Prépare toi ça va bastonner"; ce n'est pas le virus en fait le vrai problème, ce sont tous ces fous furieux qui décident pour nous. Je comprends cette fois que l'heure est grave mais pour d'autres raisons. Je continue de plus belle à relayer les infos que je découvre et à informer autour de moi. Je prends même la décision en décembre de dire à mon fils que si le vaccin et le pass vaccinal (à l'époque) mais sanitaire à ce jour, devient incontournable alors je n'irai pas à son mariage (qu'il venait de m'annoncer tout content) en Inde. Inutile de vous dire que le message passe mal.

On est en 2021, je vais de mieux en mieux, j'ai 63 ans, je sais que la route va être encore chaotique et longue mais je ne lâche rien car ce futur qu'on me propose est hors de tout champ de compréhension pour moi, il est complètement inenvisageable ! Je continue à écouter, suivre, mais aussi accompagner mes adhérentes et toutes celles et ceux prêt à entendre ! Et surtout je VOUS suis, vous tous de Reinfo covid, ce qui est littéralement cadeau. Merci à cette voix intérieure si précieuse en vous suggérant fortement d'écouter la vôtre.
Force et courage à tous(tes)

 

Catherine MATHEY

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut Aller au contenu principal