Témoignage de :

Opération du genou

2 mars 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Salut, je viens signaler le comportement hallucinant de 2 médecins !

Je suis non vacciné, non testé. Hors de question qu'une lycéenne me triture le pif ni qu'un guignol m'injecte un produit dont il ne connait rien.

Le profil étant posé, voici la petite histoire.
Début février 2022, je dois me faire opérer du ménisque, une connerie.
J'ai rdv d'abord avec l'anesthésiste, L. , dans un hôpital de Nice.
Il me reçoit sur le bord d'un brancard entre deux interventions, il a l'air sympa.
Tout va bien jusqu'à ce qu'il me demande si je suis vacciné.
Je lui dis bien sûr que non. Et là c'est parti.
"Comment ?!! 90% des gens en Réa sont non vaccinés, c'est criminel etc.....tous ces cons qui nous emmerdent, c'est à cause de vous si on encore dans cette
situation..."
Je reste calme et lui dit que pourtant dans ma réalité (2 ans en ayant voyagé, rencontré, galoché etc..., sans avoir quasi changé ma façon de vivre), et tout va
bien, pas de malades ni de morts après m'avoir rencontré.
Je lui demande de me rappeler le % de chance qu'à mon âge, 45 ans, je puisse développer une forme grave, il bug, Ça baragouine deux trois trucs du genre,
"vous êtes une exception" etc...et on arrête le débat.
Il me présente sa facture et je lui rappelle que je suis à la CMU. Il rétorque, ça ne m’étonne pas c'est toujours les mêmes !!! Je lui rappelle alors qu'à cause de
toutes ces restrictions et ces confinements idiots j'ai perdu ma boite et du abandonner ma mutuelle, pour heureusement finalement bénéficier de la CMU.
Réponse : Ce n'est pas mon problème. Fin de l'entretien, avec un petit "sans rancune" de sa part avant de partir.
Je repars assez hébété doutant de vouloir "laisser ma vie" entre les mains d'un médecin si peu compréhensif et avec une absence totale de réserve dans ses
propos.
Comme beaucoup, j'ai toujours cette appréhension d'être endormi et opéré, et j'ai besoin un minimum de me sentir rassuré et en confiance.

Je vois mon chirurgien 3 jours plus tard. Je l'ai déjà rencontré, un rdv de 3 min la semaine d'avant pour me dire qu'il faut m'opérer, sans plus de détails pré ou
post opératoire, ni sur le taux d'efficacité de ce type d'op, ni le temps de convalescence etc...

Je me dis que c'est lui le plus important dans le duo et qu'il sera plus ouvert d'esprit lors de ce second rdv.
Quand on aborde le sujet du vaccin, un deuxième sketch démarre.
"Mr, vous n'êtes pas vacciné, c'est un acte civique de le faire pour protéger les autres" L. a raison, Vous avez dix fois plus de chance de faire un forme grave du Covid sans vaccin. Et 2 fois plus de chance de faire une forme grave post opératoire si vous n'êtes pas vacciné"...

Je suis scotché. Je lui parle également de ma situation depuis 2 ans, mais rien n’y fait, il me dit que légalement il est responsable, qu'il faut voir s'il n'y a pas un cadre médico légal à respecter, que je dois peut être signer un papier.....Je reste sans voix!
J'ai vu ce chirurgien, M., un vendredi (je dois être opéré le jeudi suivant)

Le lundi la secrétaire m'appelle pour me dire que pour des raisons sanitaires l'opération ne pourra pas avoir lieu à St G. ce jeudi comme convenu, mais dans 1 mois, dans une autre clinique.

Alors que j'avais déjà mis un certain temps avec de décider si je me faisais opérer ou pas, j'ai finalement annulé cette opération.

J'ai rendez-vous la semaine prochaine avec un autre chirurgien.

Merci de m'avoir lu.

Laurent Azoulay

Défilement vers le haut