Témoignage

Où s’arrêtera l’abject ?

Chers amis en colère,

Hier soir, ma fille de 7 ans est venue me faire signer un papier d'école sur la prochaine photo de classe.
Je ne peux m'empêcher ici, de vous le retranscrire.

PHOTO DE CLASSE
- Le photographe viendra à l'école le mardi 30 mars
- il réalisera
- des photos collectives de chaque classe (sans le masque en maternelle, avec le masque en élémentaire)
- un trombinoscope de chaque classe élémentaire
- A votre demande, il fera aussi des photos individuelles et/ou de fratrie de votre/vos enfants ..... (Je passe sur le formulaire d'inscription).

Imaginer que les photos de classe, des portraits de studio, si chers aux souvenirs puissent être réalisées avec des visages masqués relève d'un délire abyssal sinon d'une perversion absolue,
Depuis le commencement, notre résistance à ce châtiment d'enfants ne rencontre pas assez de force dans l'école de notre enfant.
C'est assez décourageant et s'ajoute au mépris de l'institution (l'inspecteur de l'académie refusant la discussion, les enseignants se réfugiant derrière les directives...)
Mais savoir que ces personnels valident sans tiquer, une prise de vue d'enfants dans une situation dégradante est purement scandaleuse !!
Nous devons unir nos énergies et replacer au plus vite l'altérité au centre de nos vies.

Pierre parent d’élève à Lyon

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut Aller au contenu principal