Témoignage

Oui, j’embrasse mes petits-enfants

Non, je ne veux pas que les enfants soient maltraités et asphyxiés sous prétexte de me protéger, moi l'ancienne ! Je prends soin de moi et cela suffit.

Oui, j'embrasse mes petits-enfants, je n'ai pas peur.

La maladie et la mort font partie de la vie, on semble l'oublier ! Dès la naissance nous prenons le risque de mourir. Alors, dans ce temps de vie sur terre qui nous est donné, je veux vivre pleinement. Vivre la tendresse partagée, la douceur, la complicité.

Cet été, pendant plusieurs semaines, mon petit-fils de 9 ans ne m'embrassait plus. Notre famille ne vit pas dans la peur du covid et nous avons toujours continué à vivre normalement (sauf au tout début où nous étions sous le choc comme tout le monde). J'ai donc mis la "froideur" de mon petit-fils sur le compte de la préadolescence me disant qu'il avait besoin de se distancier. Et un jour, j'ai eu comme un éclair de lucidité et un peu honte de ne pas avoir compris avant : "il a peur de me contaminer, il me protège !" Je lui ai alors affirmé solennellement que je n'avais pas peur et que ma santé n'était en aucun cas de sa responsabilité. Il m'a fait un grand sourire de soulagement et il est redevenu le petit garçon tendre et câlin qu'il a toujours été. Quel poids il portait cet enfant, et sans rien en dire !

Manon

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut Aller au contenu principal