Témoignage

PARENTS EN LUTTE

Parents d'une fille de 8 ans, nous habitons en Normandie à Caen et avons exprimé dès le début de l'obligation du port du masque à l'école primaire notre malaise en pensant que d'autres parents seraient tout aussi révoltés.

A la sortie de l'école, nous avions une pancarte sur laquelle était noté : "Pour la liberté de nos enfants" avec l'adresse mail d'un collectif que nous venions de créer pour l'occasion et que nous avions appelé "Sourires".

Peu de réactions dans cette école de plus de 200 élèves et, sur 4 personnes qui se sont manifestées, une seule était véritablement convaincue. Ce fut d'ailleurs la belle rencontre issue de cette action.

En tant que parent élue, j'ai exprimé mon point de vue aux autres représentants des parents sur ce que j'estimais être une priorité et sur mon souhait de questionner  les autres parents sur la situation afin de créer des échanges. J'ai été ignorée, pour ne pas dire censurée.

Notre désir était de ne pas rester seuls et d'agir collectivement. Au vu de l'absence de suivi et de notre mal être ( nous emmenions notre enfant à l'école le ventre noué...), nous avons fini par demander une contre-indication au port du masque pour notre fille à notre médecin qui a accepté sans difficulté.

Dans le but d'échanger avec l'institutrice pour savoir comment elle vivait la situation, le père de ma fille se mit en contact avec elle.

Elle s'est clairement exprimé sur sa surprise et n'a pas caché sa désinvolture face à l'urgence de la situation et la nécessité de libérer notre fille de cette maltraitance.

Elle n'était préoccupée que par la réorganisation de sa classe.

Une semaine plus tard, la directrice de l'école nous signifiait que les dérogations au port du masque n'étaient tolérées que pour les handicapés de type autistique et qu'elle ne serait plus en mesure d'accepter notre fille sans masque au retour des  vacances de Noël.

Nous avons refusé de céder au chantage et de mettre notre fille à l'école dans ces conditions, bien que nous n'étions absolument pas préparés à vivre cela. Nous n'avons eu aucun signe de soutien de la part de l'institutrice ou de la directrice ni même des parents (à l'exception d'un...).

Cela fait maintenant 5 mois que notre quotidien est bouleversé et l'adaptation ne s'est pas faite sans difficulté. J'ai traversé de grands moments de désarroi mais aussi de joie et de complicité, avec ma fille et son père.

Nous ne savons pas comment les choses vont évoluer pour les enfants. Il est clair que la confiance est rompue avec cette école et que nous ne souhaitons pas y retourner. L'avenir est incertain mais notre posture, inconfortable, nous a rendu aussi plus forts, en tous cas, j'ai envie de le croire.

Merci pour ce que vous faites et de nous laisser cet espace d'expression.

                                                                                                                                                                                                      Céline et Zonk

 

Pour en savoir plus sur l'impact des mesures sanitaires sur les enfants :

Synthèse de l'impact du protocole sanitaire sur les enfantshttps://reinfocovid.fr/science/resume-bilan-impact-protocole-sanitaire-sur-la-sante-des-enfants/

Orthophonistes pour des enfants démasqués : https://reinfocovid.fr/science/orthophonistes-parole-port-du-masque-enfants/

Manifeste pour les enfants : https://reinfocovid.fr/science/manifeste-pour-les-enfants/

Impact traumatique de la politique sanitaire sur les enfants : https://reinfocovid.fr/science/impacts-de-la-politique-sanitaire-sur-les-enfants/

Le port du masque pour les enfants de 6-11 ans est-il justifié ? https://reinfocovid.fr/science/port-du-masque-enfants/

 

 

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal