Témoignage de :

paresthésies et migraines hémiplégiques, vertiges

13 août 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

 

Professeur des écoles à Bordeaux et maman de 43 ans avec une fille de 10 ans. En juin et juillet 2021, j'ai reçu 2 doses Pfizer.
Après ma première injection, j'ai commencé à avoir des maux de tête par épisodes, assez forts. J'ai mis ça sur le compte de la fatigue, c'était la fin de l'année scolaire. Puis, j'ai commencé à avoir des engourdissements du côté droit du corps (main, bras, pied, mollet, tête). J'ai passé des IRM : cervicale, lombaire, cérébrale. On me disait que c'était le stress, pourtant j'étais en vacances au bord de l'océan. J'ai fait des analyses de sang qui n'expliquent pas ces symptômes. En novembre, je fais un bilan ophtalmo : j'avais perdu 4/10ème à l'œil droit. L'orthoptiste m'a signalé un spasme oculaire.
En arrêt depuis novembre, dans l'incapacité de travailler et de prévoir quelque chose pour le lendemain. Certains jours, je ne peux même pas emmener ma fille à l'école. Aujourd'hui, j'ai toujours ces symptômes qui sont de plus en plus présents : engourdissement du côté droit du corps, spasme oculaire de l'œil droit, gastrite circulaire, vertiges et migraines. Une neurologue a déclaré que j'étais devenue migraineuse chronique avec aura.
Fin janvier, je suis allée aux urgences car j'étais paralysée du côté droit et dans l'incapacité de parler pendant quelques heures. J'ai fait 3 migraines hémiplégiques depuis janvier. Je suis en colère, ma vie a changé et je suis face à un mur qui me laisse seule face à mes symptômes.

Ma demande de congé longue maladie a été refusée en juillet, je suis à demi-salaire depuis 4 mois. Je suis maman célibataire.
Mes économies s'amenuisent.

Isabelle Ridoux

Défilement vers le haut