Témoignage

Partage

A moins de 2 ans de la retraite, je suis ASH employée dans une structure qui gère un EHPAD et un EPHV. Je n'ai pas cessé de travailler lors des divers confinements et temps d'épidémie active au sein des 2 établissements et dans des conditions des plus démentes. J'ai eu droit aux tests PCR qui ont tous été négatifs ainsi que la prise de sang qui a été proposé. Je n'ai pas attrapé la maladie bien qu'ayant été de facto cas contact quotidien plusieurs semaines consécutives. En parallèle à cela je tiens à dire que je ne suis pas vaccinée contre la grippe que je ne l'ai jamais contractée. C'est
un constat, mon système immunitaire est bon. De ce fait, je ne comprends pas pourquoi je devrais raisonnablement être vaccinée... et de surcroît avec un vaccin dont on ignore objectivement les effets à moyen terme.

D'autre part, n'ayant pas démérité professionnellement je ne comprends pas les raisons objectives de ma mise à l'écart d'un travail que j'ai exercé avec conscience, prudence et compétence. Je crois que le travail est un droit fondamental... peut-on en priver quelqu'un sans raison sérieuse ? Comme me le faisait remarquer quelqu'un, il faut se reconvertir dans la drogue, les dealers sont plus respectés que les petites gens... et mieux payés que les ASH !

Je suis très inquiète aussi de l'interdiction qui me sera faite de voir mon père... non vacciné par choix personnel, qui est en EHPAD et inquiète du sort qui lui sera réservé pour le punir de son choix fondé lui aussi, il n'a jamais eu la grippe bien que pas vacciné et n'a pas eu la covid...
Interdite de vote... je suis donc considérée comme traitre à la Patrie.
Tous ces points me tracassent et je dois dire que l'impératif absolu utilisé dans cette période n'est pas fait pour me rassurer sur le plan du devenir de notre pays.
Liberté ? NON... je tiens à préciser que je ne suis pas antivaccin ni de fait ni par principe... mais je ne suis pas non plus vaccinolâtre si je puis me permettre ce néologisme. Je ne suis pas anarchiste. Juste simple citoyenne lambda.
Egalité... carrément non.
Fraternité... rarement, sauf dans de micros relations...
Je parle et agis pour essayer de ne pas offrir aux jeunes une dictature... bien que depuis le 12 juillet nous soyons assimilés à des pays dans lesquels il ne fait pas bon vivre.

Marie-Thérèse

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Aller au contenu principal