Témoignage

Pass à l’hôpital

Je lis dans les journaux que le gouvernement, Mr. Olivier Véran a forcé l'application du pass sanitaire dans les hôpitaux, pour les personnes malades « non urgentes ». Cette mesure avait pourtant été supprimée par un amendement. Mais Mr. Véran a profité de la nuit pour s'acharner à faire appliquer ce pass à l'hôpital, malgré tout.

J'imagine que l'argument avancé était que le virus circule beaucoup dans les hôpitaux, et qu'il touche les personnes fragiles, avec comorbidités. C'est vrai, si on lit les études.

Mais que sait-on de l'innocuité des vaccins de nos jours ? Pas grand chose, sinon ils n'auraient pas reçu une AMM conditionnelle.
Si cette mesure s'applique, les personnes porteuses de maladies chroniques qui ne veulent pas se vacciner par crainte que le remède ne soit pire que le mal, verront l'accès de l'hôpital leur être refusé. En théorie. En pratique, je n'imagine pas le dilemme pour un soignant. Refuser de soigner une personne malade, trahir son éthique professionnelle ou enfreindre la loi ?

Du dogme.

Application éventuelle aussi dans les bureaux de vote. C'est en discussion. Anti-démocratique, mais cela ne choque plus personne apparemment car le virus donne prétexte à toutes les dérives.

Nous sommes sur le radeau de la méduse, et nous sommes tous médusés.

L.K.

 

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut Aller au contenu principal