Témoignage de :

Pass Sanitaire à l’hôpital à compter du 1er Août 2022

7 août 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Bonjour,

Je ne pensais pas un jour déposer un témoignage. Je lis les témoignages de vous tous depuis 2020 et assiste à presque tous les CSI.
Mon père est hospitalisé au CHSF de Corbeil Essonnes (91) depuis le 28 juillet 2022. J'ai pu entrer aux urgences le 28 juillet et même entrer dans la salle de "déchocage" où il était en compagnie de 4 autres malades sous oxygène. C'est le médecin urgentiste qui m'a proposé de le voir.

Le 29 juillet, je me présente à l'entrée de l'hôpital, puisque mon père était hospitalisé dans le service de pneumologie. Je suis bien sûr interdite d'entrer ne possédant pas de Pass sanitaire, puisque non vaccinée. Bien malgré moi j'accepte, sachant que le Pass sanitaire s'arrête le 1er Août.
Ma mère a pu, elle, lui rendre visite pendant tout le week-end. Comme je l'accompagnais tous les jours, j'ai échangé avec les personnes de la sécurité qui m'annoncent que le Pass sanitaire dans cet hôpital continuera à être exigé malgré la loi. J'explique que cela est impossible compte tenu de la loi du 26 juillet 2022 abrogeant toute contrainte liée à la situation. Dialogue de sourd.

Le lundi soir et le mardi soir je rentre dans l'hôpital sans aucun contrôle, malgré la présence d'agents de sécurité. Par
précaution, j'ai avec moi les textes de la nouvelle loi.
Le mercredi, j'arrive à l'hôpital sans aucune angoisse de ne pouvoir entrer. Et là, je me trouve face à deux vigiles qui exigent le Pass. Je leur montre les textes de loi, rien n'y fait. Je demande à voir le directeur de l’hôpital : on ne peut le déranger. J'appelle le commissariat de Corbeil Essonnes, qui me dit de respecter le règlement de l'hôpital !!!! Je précise que la loi a abrogé le Pass. On me dit d'appeler le 17, mais qu'aucune patrouille ne se déplacera !!!! Je me suis vue entourée de 6 agents de sécurité me bloquant l'entrée !
Je précise que je mesure 1.60 mètre et pèse 65 kilos !!!!!! Bien sûr je n'ai pas pu voir mon père.

Cet après-midi, j'ai tenté une discussion instantanée sur le site du ministère de l'intérieur avec un policier afin de savoir ce que je devais faire.
Réponse de la police nationale : se conformer au règlement de l'hôpital !!! Je précise que la loi m'autorise à enter sans Pass. Et là, le coup de grâce, le “policier” me dit que l'hôpital ne vérifie pas le Pass des gens vaccinés !!!!!!!!!!!!!! Je lui demande comment ils peuvent savoir qu'ils sont vaccinés sans vérifier le Pass.
Réponse : je demande à la sécurité de l'hôpital. Je précise que je peux prouver tout ce que j'énonce, ayant fait des captures d'écran de cette conversation.

Je suis ce soir désemparée, la police n'assure même plus la bonne application des lois.
A mon sens, des directives ont été données, je me sens tellement impuissante.

Chrystel

Défilement vers le haut