Témoignage de :

Positif malgré le vaccin et les gestes barrières

2 janvier 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Je me sentais moyen depuis dimanche, puis pas bien mardi, j’ai fait un auto test par acquis de conscience … et bingo : positif. Donc RDV chez la toubib hier matin (pas plus inquiète que ça) … tests PCR dans la foulée pour mon épouse et moi … ce matin je suis confirmé positif et par contre mon épouse a un test négatif, et pourtant depuis dimanche apparition des premiers symptômes on a pas particulièrement fait attention aux gestes barrières entre nous deux (à la maison quand même et sans le savoir).

Au labo hier la secrétaire que je connais bien m’a dit : "Encore un vacciné malade ! C’est fou ce qu'il y a de vaccinés malades ces temps-ci." Donc hier près de 39 de fièvre, les boyaux qui se tordent, une légère céphalée en casquette, pas bien du tout ; aujourd’hui quasiment plus de fièvre mais une impression de gastro et je suis toujours un peu dans le coaltar. Je revois la toubib demain (c’est leur protocole dans ce cabinet médical universitaire pour vérifier l'évolution des symptômes au bout de deux jours). J'ai reçu illico un appel de la sécu : "Attention isolement strict et puis c'est tout !" moi "oui mais mon RDV chez la toubib avec des gestes barrières très stricts ?" la sécu cris d'orfraie : "Mais vous n'y pensez pas ... doliprane et bonne chance et attendez le samu", c'était à peu près ça, elle a quand même ajouté "c'est vous qui voyez", c'est tout vu.

Je suis à l’isolement jusqu’au 28 mais ça ne me gêne aucunement je ne me sens pas fringant pour sortir là. Franchement vacciné deux doses depuis 4 mois à peine, pas de vie sociale (c’était déjà un peu notre choix) nous ne sommes allés nulle part où le pass est exigé, nous ne sommes pas du genre "on a la pi-pique youpi on ne risque plus rien", nous respectons autant que faire se peut les gestes barrières, le masque partout où c’est nécessaire, et aussi quand il y a trop de monde dans les rues, on se lave les mains chaque fois que l’on rentre de l’extérieur et même plus … apparemment tout ça n’empêche rien … ça fait chier … (j'étais réticents au vaccin, j'ai cédé, mais on ne saura jamais si j'aurais fait une forme plus grave sans vaccin, ou peut-être même pas du tout, on peut se demander voir l'article sur Académie Vétérinaire de France si le vaccin ne génère pas aussi en dehors des protéines immunogènes des phénomènes d'immunopathologie avec anticorps facilitants https://academie-veterinaire-defrance.org/les-dossiers-de-lavf/coronavirus-et-covid-19/vaccination-contre-les-coronavirus)

Autre chose un mois après la seconde dose : des piques d'hypertension, de la tachycardie, des pertes d'équilibre, de vagues troubles de la vision tout ça a fini par rentrer plus ou moins dans l'ordre il y a peu et sans traitement puisque tous les examens, IRM compris ne révélaient rien (effectivement selon les vaccinolâtres ce ne sont que des effets secondaires très bénins, mais rien me dit qu'ils ne reviendront pas comme ils ont disparu ... la faculté s'est vraiment trouvée comme une poule devant une cuillère ou a feint de ne pas faire le rapprochement entre le vaccin et mes symptômes.

MP.

Défilement vers le haut