Témoignage

Professeure SVT suspendue pour avoir “réinformé” les élèves

Bonjour à tous.

Souvenez-vous, le 2 juin : le président Macron annonce l'élargissement de la vaccination aux jeunes dès l'âge de 12 ans.

Professeure en lycée depuis 30 ans, et dans ce lycée depuis 23 ans, je réagis aussitôt et envoie aux 2000 élèves du lycée, via l'ENT (espace numérique de travail), un message précisant que ces vaccins n'ont qu'une AMM conditionnelle, et j'explique pourquoi. Message très neutre, j'invoque la balance bénéfice/risque et que leur décision, quelle qu'elle soit, se doit d'être éclairée, d'où mon message.

Convoquée le lendemain par ma hiérarchie, suspendue, censurée (accès à l'ENT supprimé). Message envoyé aux parents, élèves et collègues : ne tenez pas compte du message envoyé par madame D. par son caractère polémique, ce message ne respecte pas la charte de communication de l'ENT, ni la réserve attendue.
Concernant la charte : l'ENT est réservé aux communications pédagogiques. Je pense avoir fait preuve de pédagogie en informant les élèves et en les incitant à faire preuve d'esprit critique.
Concernant le devoir de réserve (pas de politique au sein d'un établissement ,et même au dehors maintenant, sur les réseaux sociaux), le message n'avait qu'un caractère scientifique- définition d'une AMM conditionnelle).

Suspendue, censurée, par l'éducation nationale, c'est de bonne guerre.
Je regrette cependant que mes collègues de SVT (tous vaccinés de 25 à 55 ans) aient décidé de m'exclure de notre liste de diffusion.

 

Patricia

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Aller au contenu principal