Témoignage de :

QUEL MONDE A OFFRIR ?

16 janvier 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

L’étincelle de mes rêves s’élance, se déploie et se meurt.

Elle succombe inexorablement à la folie de certains hommes.

Ce monde m’empêche de rêver, de vivre, de respirer…

Nul doute que quelque chose ne tourne pas rond.

Sommes-nous gouvernés par des hypocondriaques ?

Remplacer la logique scientifique par la peur.

Comment est-ce possible ?

Comment expliquer cette négligence.

 

L’humanité a-t-elle encore besoin d’une telle gouvernance ?

Cette crise Covid nous met face à la réalité.

Nous subissons plus que nous ne décidons.

Pourquoi voter pour un Président qui nous impose ses volontés sous la menace et la peur.

Où est la promesse de l’assemblée nationale : « défendre et servir les intérêts de la nation ».

Surtout si cet organe de décision ne tient pas compte de l’avis de son peuple.

 

Si nous crions haut et fort que nous sommes contre une loi, nous sommes accusés de dissidence.

Le simple citoyen d’aujourd’hui n’a plus son mot à dire.

Telle est la limite accablante de notre système politique actuel.

Se soumettre quoi qu’il en coute.

 

Etouffer nos enfants, nous empêcher de vivre ensemble, nous monter les uns contre les autres.

Il fut un temps nos valeurs : liberté, égalité fraternité pouvaient être brandies fièrement par tous les français et les immigrés de notre pays qui ne faisaient qu’un.

Aujourd’hui, nous brandissons sous la pression politique le pass sanitaire, demain le pass vaccinal et qu’en sera-t-il au fil du temps ?

 

Que faut-il au monde pour retrouver ses esprits ?

L’augmentation alarmante des suicides chez les jeunes enfants encore inconnus jusqu’à ce jour ?

La hausse des suicides chez les adolescents ?

La vaccination de nos enfants sans en connaitre les effets ou les conséquences ?

L’interdiction du droit d’accès à l’école pour les enfants non vaccinés ?

Nous allons, si nous poursuivons ce chemin, attaquer une institution sacrée, notre mère à tous : l’école publique déjà bien malmenée.

 

Je veux croire que notre société sera capable de protéger ses enfants.

Qu’elle pourra leurs donner l’exemple de la juste mesure des choses.

 

Si nous ne savons pas, à cause du système actuel, comment nous devons revendiquer nos droits à l’autorité parentale en tant que citoyens devant ce gouvernement sourd.

Nous nous devons de nous imposer en tant que parents, grands-parents ou tout simplement en tant que femmes et hommes de la nation.

Même si cela doit passer par la création de notre propre Assemblée

Nationale.

 

Imaginez un instant que nous puissions décider des lois qui vont concerner nos enfants ou notre système de santé.

Qui de mieux placer pour protéger un enfant que ses parents.

Ainsi, nous ne subirions plus les lois imposées par des représentants auquel nous ne nous identifions pas.

Chacun, le peuple, deviendrait acteur de son pays en ayant la possibilité de voter au sein d’une assemblée nationale du peule.

Je rêve d’une France qui offre le principe originel de la souveraineté du peuple.

Sans avoir besoin de descendre dans la rue, de nous battre contre nos frères policiers, CRS, gendarmes qui subissent comme nous.

Nul besoin de créer des barrages, ni de casser les vitrines de nos commerçants.

 

Honnêtement, seule derrière mon ordinateur, je ne connais pas encore le chemin pour y parvenir mais tous ensemble nous devrions y arriver.

Pour offrir à nos enfants un monde plus juste qui portera en son sein la démocratie restituée sans faux semblant ni promesse électorale non tenue.

Nabila HILAL

Défilement vers le haut