Témoignage

Qui sommes-nous devenus ?

Mars 2020, les écoles et les crèches seront fermées... sauf exception.
Je sais que cela veut dire que la crèche que je dirige sera ouverte, pour les soignants, pour les "personnes indispensables à la gestion de la crise sanitaire" à laquelle nous devons faire face.
J'écoute, j'obéis, j'approuve même.
Et puis j'annonce à certains parents que leurs enfants ne seront plus accueillis, qu'ils doivent rester chez eux.
Je crois sincèrement que c'est les mettre à l'abri, que les soignants ont, eux, double peine : Eux sur le terrain, leurs enfants en collectivité.

Et puis il y a eu des annonces, des consignes, des "quoi faire si" des re consignes différentes, des tests à faire ou plutôt non parce que sinon vous pourriez vous croire à l'abri. Des tests à faire et rester chez vous 8 jours, 10 jours, 14 jours ... ou pas, que le test soit + ou - d'ailleurs.

J'ai eu un test positif à la Covid et tout ce qui s'est passé autour de moi m'a perdu. 5 médecins différents au téléphone et pas un discours semblable à l'autre. Pas de symptôme mais " vous êtes malade, contagieuse", et la radio qui matraque "le virus est dangereux". Je suis Dangereuse ?
Perdue. Vidée.
Depuis, je cherche.

Aujourd'hui, ce qui m'inquiète c'est d'entendre qu'il y a "des métiers non indispensables". Comment ose-t-on annuler des vies, dire à des gens qu'ils ne sont pas utiles. Leur avoir demandé tant d'effort pour les remettre à nouveau sur le ban de notre société.

Aujourd'hui ce qui m'inquiète c'est d'entendre qu'il y a des Anti-vaccin et des Pro-vaccin.
Comment ? Ne peut-on pas imaginer qu'il y a simplement des gens qui sont pour les vaccins, mais contre un type de vaccin spécifique.
Ce médecin qui a expliqué avec enthousiasme les prouesses du vaccin à ARN m'a terrorisée ! "Vaccin tout nouveau - jamais fait avant - jamais testé sur l'homme - sorti des labos 5 fois plus vite qu'un vaccin conventionnel " Wahou ... Ça fait peur.

Aujourd'hui ce qui m'inquiète c'est qu'il n'y a plus que deux sortes de gens, ceux qui ont compris et les complotistes. Il ne peut pas simplement y avoir des gens qui SE posent des questions - ( et qui posent des questions, qui s'inquiètent, qui souhaitent comprendre un peu de cette cacophonie ?

Aujourd'hui ce qui me peine c'est d'avoir écarté des enfants, écarté des parents, choisi qui "oui" qui "non" et surtout de voir que le temps passe et c'est toujours une histoire de choix, de décision pour imposer qui pourra passer les fêtes en famille, qui a droit aux visites, qui doit faire un test, qui doit travailler, qui peut sortir ou doit rester chez lui, qui pourra être vacciné ... Qui décide de quoi pour quand ?

Voilà un petit aperçu de mon humeur du moment (moment que je trouve très trop long) et j'arrête avant de vous parler des étudiants, des commerçants, des artistes, des personnes seules, des séniors, des familles nombreuses, des sans domicile, des gens comme vous et moi qui ne comprenons pas où on veut nous mener, qui cherchent et sont alors, simplement parce qu'ils cherchent, fous, inconscients ou complotistes.

Sommes-nous toujours des Humains ?

 

Sophie

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal