Témoignage

Réaction au pass vaccinal

Je le sens, c'est au fond de moi, dans mon ventre, on m'attaque, c'est violent, mon cœur s'accélère, ma gorge se serre, mes larmes montent, je panique.

Ce monde je n'en veux pas, je ne le comprends pas. Pourquoi n'y a-t-il pas plus de monde qui s'indigne, où sont les historiens, les philosophes ? La liberté se meure, l'égalité disparaît, la fraternité n'existe plus. Personne pour les défendre, le monde baisse la tête "tant pis pour eux, ils n'ont qu'à se faire vacciner".

Comment peut-on ne pas voir que ces décisions sont graves et irréversibles si on ne bouge pas TOUS maintenant ! La liberté des vaccinés est une fausse liberté conditionnée à un nombre d'injections ; l'égalité s'est transformée en division entre les "bons" et "mauvais" citoyens ; la fraternité n'est plus, la méfiance et les accusations l'ont remplacée.

Je demande pardon à mes enfants de les avoir fait naître dans un monde où les valeurs humanistes qui font de nous des êtres humains n'existent plus. On me traite d'égoïste, de complotiste, moi je vous traite de fous. N'est-ce pas folie que de suivre sans émettre aucun doute des personnes qui nous mentent depuis le début ? N'est-ce pas folie que d'accepter l'inacceptable : la discrimination d'une partie de la population ? N'est-ce pas folie que de céder au chantage (un vaccin contre une vie sociale) ? N'est-ce pas folie que d'oublier les leçons du passé et de perpétrer les mêmes erreurs ? N'est-ce pas folie que de faire de la science sa religion ? Car la science se trompe cela fait partie d'elle c'est en cela qu'elle évolue. C'est dans l'erreur que la science apporte le progrès. Elle n'est pas faite de certitudes mais de doutes, et ce sont ces doutes qui la font avancer. "Ce n'est pas le doute mais la certitude qui rend fou" (Nietzsche)

Il y a énormément de certitudes dans cette crise que nous traversons. En ce qui me concerne, je n'ai pas beaucoup de certitudes. Je ne suis pas sûre d'avoir raison mais je ne suis pas sûre d'avoir tort ; Je ne suis pas sûre que l'argent soit au centre de tout ça mais je ne suis pas sûre non plus que les décisions du gouvernement soient prises pour "protéger" la population.

Mais il y une chose dont je suis sûre, une seule, lorsqu’au fond de mon ventre, dans mon coeur et dans ma tête, de tout mon être je refuse quelque chose, alors, pour rester intègre, honnête avec moi-même, pour me regarder en face, pour ne pas me vendre, pour rester digne de ceux qui se sont battus pour nos droits, alors je m'écoute et non je ne me vaccinerai pas quoiqu'il arrive quoiqu'il en coûte.

Florence

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal