Témoignage

Refus de soins pour non vaccination

Aujourd'hui j'ai été victime d'un refus d'examen médical de la part d'un médecin spécialiste pour non vaccination. Accompagné d'accusations sans la moindre base scientifique sur mon manque de responsabilité. Bref, j'ai été punie par cet homme, arbitrairement, et peut être même mise en danger.

 

J'avais pris rendez-vous il y a un mois et demi  pour une consultation en dermatologie . Mon généraliste avait fait un courrier à l'adresse du dermatologue.

 

Lorsque j'arrive aujourd'hui, le dermatologue me demande la raison de la consultation, et je lui indique qu'il s'agit d'un problème bénin. Il m'indique où m'installer pour m'examiner, et me demande si je suis vaccinée. Je lui réponds : non. Il me demande pourquoi.

Je lui réponds qu'il y a différentes raisons, trop longues à expliquer maintenant. Il m'affirme que je devrais l'être. Je le prie de m'indiquer lesquelles d'après lui.

Il me balance alors quelques affirmations en quelques phrases, insistant sur le devoir envers les autres. Je suis estomaquée par le fait qu'il lui apparaisse possible de prendre une décision aussi grave que la vaccination pour une maladie nouvelle avec des produits d'une technique nouvelle, sans avoir consulté les études médicales sur le sujet dans tous ses aspects.

 

Je suis estomaquée qu'un médecin spécialiste puisse penser qu'une simple "affirmation" en quelques phrases sur un sujet aussi vaste que cette épidémie et les actions à avoir face à elle, puisse suffire à un adulte responsable actuellement.

 

Je lui réponds succinctement que je me suis décidée après un travail de recherche sur les précautions à prendre et pour moi et pour les autres. Il me rétorque "on ne dirait pas".

 

Puis il me dit que dans ces conditions, il ne m'examinera pas pour un problème bénin.

 

Je retourne donc au secrétariat et demande pourquoi l'on ne m'a pas indiqué lors de la prise de rendez-vous qu'il existait pour les soins bénins, une condition de vaccination.

La secrétariat me dit d'attendre pendant qu'elle va voir le médecin, en conservant ma carte vitale, et part en répétant " antivax, antivax" Comme elle reste longtemps avec lui, je retourne dans la salle de consultation du médecin, elle entrouvre la porte, je lui dis que je suis pressée et que je souhaite récupérer ma carte vitale. Elle me répond que je peux attendre qu'elle finisse de parler au médecin puisque j'avais accepté d'attendre pour le rendez vous.

Finalement le médecin viendra me voir, je lui répète que j'ai pris moi toutes les dispositions pour respecter la règlementation, pour éviter des risques pour moi et pour les autres, et que je n'accepte pas que l'on me fasse des procès d'intention à cet égard, mais que j'accepte son choix , par contre j'estime inadmissible de m'avoir fait perdre un mois et demi d'attente de rendez vous, et perdre la chance d'avoir une autre consultation pendant ce délai, faute d'avoir indiqué la condition qu'il mettait à ses consultations. Il finit par reconnaitre qu'il aurait fallu me prévenir lors de la prise de rendez-vous.

 

A l'évidence, ce médecin spécialiste comme son secrétariat, s'estime en droit d'infliger une double peine, qui en est peut-être une triple : - perte de temps en faisant se déplacer pour rien en pleine semaine, et perte de temps supplémentaire délibérée en me faisant attendre pour me rendre ma carte vitale - délai supplémentaire de plusieurs mois pour obtenir une consultation effective la troisième peine étant que .... un médecin sait normalement qu'un symptôme qui parait bénin à un patient peut s'avérer être grave lors de l'examen clinique par le médecin, et j'ai peut être perdu une chance de diagnostic ... je passe sur l'aspect procès d'intention et insulte par le terme "antivax", qui sont une forme supplémentaire de punition

 

En conclusion, un médecin qui s'estime en droit de réprimer une personne non vaccinée, en instituant de son propre chef une peine de refus de soins pour non vaccination. Je précise que ce n'est qu'après que j'eus indiqué au médecin que j'étais juriste et exerçait une profession libérale juridique, qu'il a usé d'un ton plus poli et reconnu que j'aurais dû être prévenue de la condition mise à sa consultation.

Paris , 24 aout 2021.

 

Une citoyenne, une adulte responsable.

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal