Témoignage de :

Réponse à Mr le Président « emmerdeur »

16 janvier 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Monsieur le Président,

 

Souffrez que je vous réponde en ma qualité de citoyen à part entière, en responsabilité de mes choix et en conscience de mes devoirs pour la défense de la Démocratie que vous démolissez step by step pour satisfaire votre égo hypertrophié de vanité.

 

Vous avez annoncé « avoir très envie d’emmerder les non vaccinés » qui ne sont pas, à vos yeux, des citoyens; vous avez déclaré la guerre civile entre les vaccinés contraints et les récalcitrants.

 

Nous avons tous compris, derrière le mépris que vous avez du peuple français, que le citoyen n’a pas d’existence autre que d’écouter la voix de son Maitre (Vous), que d’obéir aveuglément à son Maitre (Vous).

Le citoyen que vous chérissez est celui qui ne pense à rien, un légume à traiter génétiquement pour une longue conservation.

 

Sauf que malgré votre stratégie terroriste (avec la participation active des grands médias asservis) une minorité d’humains résiste encore à votre dirigisme ignoble qui n’a aucune limite éthique.

 

 

Monsieur « le stratège », certes vous disposez des nombreux pouvoirs conférés par la 5ème République moribonde, certes vous agissez en Maitre tout puissant, mais le temps viendra quand vos actes seront examinés à la loupe de l’Histoire. Alors le Tribunal de l’Histoire vous jugera.

 

Nul ne peut prédire dans combien de temps il vous jugera mais Vous et tous vos conseillers hyper diplômés (en ces temps barbares l’intelligence se mesure en nombre d’années post bac) serez jugés coupables d’actes criminels envers la société.

 

Par exemple:

 

Le Tribunal de l’Histoire reconnaitra le crime commis à l’égard des personnes âgées en EHPADs et EMS qui ont été réduites à des bouches à nourrir, en les isolant cruellement de leurs familles devenues des bêtes dangereuses, en les faisant attendre leur mort dans l’enfer que sont devenus ces établissements régis par les protocoles où la Vie n’a plus aucun sens pour personne.

 

Le Tribunal de l’Histoire reconnaitra le très grand crime perpétré contre les enfants: Maltraitance, harcèlement, culpabilisation, jusqu’à finir de les rendre fous en les livrant aux bourreaux d’État armés de seringues, en les poussant au suicide.

 

Le Tribunal de l’Histoire condamnera la Médecine qui a failli à son serment.

 

Le Tribunal de l’Histoire reconnaitra l’héroïsme des LIBRES citoyens qui se sont dressés contre Toi, contre ta démence.

 

À bon entendeur, salut à Toi, le prédateur de la LIBRE PENSÉE

 

 

Signé: un fils de René Descartes

Le 6 janvier 2022

 

« Sed est deceptor nescio quis, summe potens, summe callidus, qui de industriâ me semper fallit. Haud dubie igitur ego etiam sum, si me fallit; & fallat quantum potest, nunquam tamen efficiet, ut nihil sim quamdiu me aliquid esse cogitabo. Adeo ut, omnibus satis superque pensitatis, denique statuendum sit hoc pronuntiatum, Ego sum, ego existo, quoties a me profertur, vel mente concipitur, necessario esse verum. »

« Mais il y a un je ne sais quel trompeur très puissant et très rusé, qui emploie toute son industrie à me tromper toujours. Il n'y a donc point de doute que je suis, s'il me trompe ; et qu'il me trompe tant qu'il voudra il ne saurait jamais faire que je ne sois rien, tant que je penserai être quelque chose. De sorte qu'après y avoir bien pensé, et avoir soigneusement examiné toutes choses, enfin il faut conclure, et tenir pour constant que cette proposition : Je suis, j'existe, est nécessairement vraie, toutes les fois que je la prononce, ou que je la conçois en mon esprit. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cogito_ergo_sum

Défilement vers le haut