Témoignage

Réponse à un courrier reçu des autorités vaudoises pour la vaccination

Voici ce que j'ai répondu, qui peut servir à d'autres personnes qui partagent ma position face à la vaccination dite "gratuite". Pas reçu de réponse à ce jour.

 

Mesdames XXXX et XXXX
Conseillères d'Etat
Cheffes des Départements de l'environnement
et de la Sécurité et du Département de la Santé et de l'action Sociale auprès de l'Etat de Vaud

le 10 février 2021

Mesdames,

J'accuse réception et vous remercie de votre courrier du 18 janvier écoulé auquel je me permets de répondre comme suit :

Je suis touchée de votre sollicitude à mon égard, vu mon âge. Vous m'invitez à recevoir un « vaccin » voire pour être plus exacte «une thérapie génique expérimentale ».

A la lecture de votre courrier et de la Foire aux questions sur la vaccination covid, j'ai un peu de peine à croire que c'est une erreur de votre part. J'ai plutôt perçu un remarquable exercice de marketing pour les firmes Pfizer et autres que vous me « vendez ».

Vous n'êtes pas sans savoir que cette thérapie génique à ARN messager est toujours en phase III d'expérimentation jusqu'en 2022 !! La conseiller sous une fausse appellation et la pratiquer aujourd'hui met ses auteurs en parfaite violation des protocoles de Nuremberg et d'Oviedo (ce dernier signé par la Suisse en 2008).

J'en conclu que vous m'invitez à être complice de ce projet en souscrivant à cette expérimentation, plus clairement : servir de cobaye.

Originale comme manifestation de votre préoccupation au sujet de ma santé. Non ?

Gratuit ce vaccin ? Non Mesdames, à ce que je sache ce sont nous, citoyens de la Confédération qui le payons tout comme vos revenus par nos impôts et autres taxes. Que d'argent gaspillé aux frais des citoyens dont je fais partie. Nous vous avons élues pour veiller à notre bien-être et non à soutenir les directives nocives à notre santé prises par les élus de la Confédération.

En effet, toutes les mesures imposées depuis bientôt une année (port du masque, distanciation sociale, tests, confinement, mesures judiciaires et administratives etc ...) portent un préjudice grave à notre santé physique et mentale. Plus encore, elles appauvrissent et mettent en danger notre tissu social de manière dramatique. Ces mesures coercitives vont à l'encontre de nos libertés fondamentales et sont, vous le savez, en totale violation avec la Convention des Droits de L'homme. Je ne peux m'empêcher d'y voir là une comparaison sidérante avec le « Biderman report de 1956 comparé au COVID 19 ».

Tout cela pour un virus qui ne fait pas plus de victimes que les grippes saisonnières des années précédentes et dont on peut se prémunir et se soigner sans vaccin ! Avouez que ce que vous proposez comme « mesure de protection pour urgence sanitaire » est étrange ...

Je vous remercie de votre attention et vous prie de croire, Mesdames, à l'expression de ma considération très distinguée.

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Aller au contenu principal