Témoignage de :

Réponse du CSA : appeler à “pourrir la vie des non-vaccinés” n’est pas un appel à la haine…

16 mai 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Bonjour,
J'avais signalé une certaine émission qui se demandait s'il fallait "pourrir la vie des non-vaccinés". Je
vous laisse apprécier la réponse du CSA, devenu entre-temps Arcom...

"Bonjour, Vous avez alerté le Conseil supérieur de l’audiovisuel, devenu l’Autorité de régulation de la
communication audiovisuelle et numérique (Arcom), à la suite de la diffusion le 25 novembre 2021
sur RMC Story et RMC, dans l’émission Estelle Midi, d’une séquence ayant pour thème « Faut-il
pourrir la vie des non-vaccinés ? ».
Réunie en collège le 9 mars 2022, l’Arcom en a délibéré. Elle a considéré que le bandeau de
l’émission, bien que provocateur, ne pouvait être regardé ni comme une forme d’encouragement à
des comportements discriminatoires, ni comme une incitation à la violence ou à la haine. Elle a
également relevé que les propos tenus par les intervenants s’inscrivaient dans le cadre d’un débat
public et n’excédaient pas les limites de la liberté d’expression, laquelle vaut « non seulement pour
les informations ou les idées accueillies avec faveur, ou considérées comme inoffensives ou
indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent l'Etat ou une fraction
quelconque de la population » (CEDH, Handyside c. Royaume-Uni, 7 décembre 1976, n° 5493/72).
Dans ces conditions, l’Arcom a décidé de ne pas intervenir auprès des éditeurs concernés.
Cordialement, La direction de la communication"

Défilement vers le haut