Témoignage de :

Restons courageux

6 février 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Bonjour à tout le monde, et d’abord un grand merci aux artisans de ce site.
Il m'a été dit ce matin et à mon laboratoire d'analyse, qui ne répond plus au téléphone et via leur répondeur vous informe que "les prélèvements se font sans rdv et de 7h à 14h..."), qu'ils ne pouvaient pas réaliser mes prélèvements, "...car priorité était donné aux test anti-covid"(!).
Je précise que précédemment, je prenais rdv sur place car mon ordonnance comporte 28 lignes d'examens et nécessite un biologiste.
J'ai eu, pour résumer un quart d'heure d'échanges plus que tendus, en guise de réponses et des deux employées de l'accueil, ceci: "C'est pas de notre faute si les gens viennent faire des tests pour pouvoir partir en vacances!".
Ce à quoi j'ai répondu "qu'ils n'étaient donc là plus que pour faire du fric!"
"Ça ne va pas dans ma poche", m'a répondu l'une des deux.
Je lui ai expliqué que "si, puisqu'elle touchait un salaire; Certes minable, mais un salaire quand même".
Je leur ai aussi souligné, puisque qu'elles m'ont invité à aller me plaindre à l'étage et à leur patron plutôt qu'à elles, que je craignais que celui-ci profite de l'occasion pour appeler les flics et que ceci puisse se retourner contre moi; Mais, puisque que leur sort ne leur convenait plus, qu'elles devraient réfléchir au fait que ça embauchait ailleurs...
En résumé, mon constat, qui n'est sans doute pas le premier, est que certains labos surfent sur la "vague" pour faire un pognon fou, laissant sur le carreau le suivi des autres pathologies. Que les deux employées à qui j'ai pu avoir à faire étaient clairement et visiblement au bout du rouleau, et que malgré mon désarroi, je leur conserve beaucoup de compassion.
Par ailleurs, le labo en question est rattaché à l'un des plus gros groupes français dont le nom commence par un C et fini par un E, car j'ai donc été dans la foulée dans un autre laboratoire, mais indépendant, qui m'attend dès demain matin, sans rdv et sans aucun souci, car, pardonnez-moi cette précision, il leur faut le premier jeté. Ce qui, entre parenthèses, n'a jamais été un impératif dans mon dorénavant ex labo. Curieux, non?..
En conclusion, j'étais abasourdi par ma mésaventure de ce matin, mais confiant de découvrir un autre labo avec encore certains principes, et d'où le titre de mon témoignage, "restons courageux"(Même si la vérole gagne du terrain). Par avance mes excuses à ceux dont les témoignages sont bien plus sérieux, mais il est des détails qui font de grandes choses, et je pense sincèrement que l’union de certaines anecdotes peut faire force, elle aussi.
Portez-vous bien.***0

Défilement vers le haut