Témoignage de :

Semons des petits Blogs de vécus…

23 décembre 2021

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Depuis que je suis tombée sur REINFOCOVID, je lis particulièrement vos témoignages.

Et comme vous, je passe de la tristesse à la colère, de l'impuissance à la résignation, puis de nouveau à la volonté de lutter et de sortir de ce cauchemar étatique et européen.

Ce n'est pas le virus qui me fait peur mais bien les gouvernements. 4,6 Milliards de doses commandées par l'Europe, ce n'est pas pour rien. Mais bien pour une population de l'UE de 447 millions, donc 10 doses environ par habitant - là je compte toute la population !!! Faites vos comptes !!!

Nous sommes seuls, chacun dans notre coin, nous essayons de nous serrer les coudes... à distance. Les réseaux sociaux peuvent être une aide bien sûr, seulement ponctuelle, ce n'est pas la solution. Ni pour véritablement échanger ni pour lutter, je devrais même dire encore moins pour lutter. Qu'est-ce qui est le plus facile à surveiller, si ce n'est les réseaux sociaux justement.

Ce qui m'amène à ce cas particulier, mais qui doit se répéter bien plus souvent qu'on peut se l'imaginer. Parmi mes lectures orientées Covid et vaccination, j'assiste sur un blog de banlieue du 93, à l'acharnement de trolls qui veulent faire taire une rédactrice, qui contre vents et marées, essaie de donner un écho à la réalité de cette crise. La réalité des effets secondaires liés aux injections d'un vaccin qui n'en est pas un, la réalité de la main-mise des sociétés pharmaceutiques sur les pouvoirs des états, les aberrantes décisions qui en découlent, avec celles de vouloir vacciner la totalité de la population et celles du Pass sanitaire se mutant en Pass vaccinal...

Alors une petite idée est en train de germer. La voici : si chacun de nous, convaincus que l'heure est excessivement grave, se met à chercher, à analyser, à recouper les informations, puis à écrire et animer un blog comme Catherine M. le fait dans sa banlieue... Le but étant de multiplier les "lieux" d'infos pour donner notre voix en une myriade de petits points lumineux, qui n'éclaireront peut-être pas grand-chose, seulement une infime partie de ce pays plongé dans l'obscurité. Mais c'est la multitude de nos voix qui peut faire force. Et attirer à l'occasion, les trolls de tous poils, qui n'auront plus assez de temps pour contrer chacun d'entre nous. J'ai trouvé le titre de mon blog "Echos Plotistes mais pas cons", maintenant aurai-je assez de courage pour m'y atteler entre deux vagues dépressives...

P.B.

Défilement vers le haut