Témoignage

Si l’on entendait les virus rirent, résonnerait dans l’univers….

Je n’ai plus envie de m’adapter à ce monde de fou. Je ne les supporte plus avec leur masque sur le nez, on dirait que ça leur plait d’être muselés et va z- y que je te recycle en boucle le Co2, les miasmes, toutes les bactéries présentes dans les poches, les tableaux de bord des voitures, les sacs à main et la pollution ambiante !

Un monde sans sourire, voilà ce qu’ils nous fabriquent et j’ai l’impression que beaucoup sont contents de cela. Mais oui ça leur plaît, permis d’être non aimable, permis de faire la gueule ! Tiens ça pourrait être le titre d’un bouquin ! Le gentil gouvernement de la dictature VichyCOVID nous a gentiment permis de retirer le masque à l’extérieur et 50 % des moutons continuent de le porter. Et dans leurs yeux, de te voir démasqué pointent le reproche silencieux que, Eux, ils font quelque chose pour les autres mais Toi TU ES UN DANGER !!! Mais couillon, ton masque chirurgical ne protège, ni toi, ni les autres, c’est comme si tu essayais d’arrêter un moustique avec du grillage à mouton. Tu peux vérifier, un virus c’est tout petit 10-9 nanomètre ! Et moi qui l’ai porté ce fameux masque bleu, pendant des années au Bloc Opératoire, j’en sais quelque chose, mais on le positionnait une fois, sans plus le toucher, on en changeait toutes les 4 heures ou dès qu’il était souillé et surtout on ne parlait pas avec ou très peu ! Lis sur la boîte : «filtrent 99 % des bactéries …. Et lorsqu’on soigne un patient infecté ou suspect d’être infecté par un virus, la préconisation c’est le FFP2, le masque « canard » comme on dit dans les hôpitaux. Et tu le portes le temps du soin, c’est inconfortable mais efficace pour ne pas inhaler. Mais là fort de ton illusoire protection tu t’approches de moi et tu me souffles à la gueule des milliards de particules dégueulasses ! Alors arrière : loin de moi réservoir putride ! Tu vois je deviens comme eux, on se fait peur, on craint l’autre et tout cela en l’espace de moins de 2 ans…. Aaaah la puissance de la peur, de la culpabilité, de l’infantilisation. Oui mais moi, c’est à cause de l’amende, j’veux pas payer 135 €. En plein confinement, je suis descendue à Marseille, (j’habite près de Lyon) voir ma meilleure amie atteinte d’un très grand mal. Je n’ai eu aucun contrôle de police ni de gendarmerie. Et pourtant, j’en rêvais : je rêvais qu’ils prononcent le nom de « attestation de déplacement, de couvre-feu » : Couvre-feu ? leur aurais -je dis : Mais comment ? Mais quoi ? Mais de quoi me parlez- vous ? Sommes-nous en guerre ? Qui nous a attaqué ? Mais qui ? l Les Chinois ? …. Les Russes ? …. Les Italiens alors ? Non ? …. Et ma voix aurait tremblée, blanchie, jusqu’à terminer dans un souffle rauque comme une bonne comédienne de théâtre !!!!!

Des voix ont dit dès le début, Tester, Isoler Traiter. Car oui des traitements existent, et Non le confinement généralisé n’est pas la solution. J’ai mal pour tous ceux qui ont perdu leurs commerces et leurs entreprises. J’ai mal pour tous ceux qui sont morts loin de leur famille J’ai mal pour les enfants que l’on fait jouer dans les cours de récréation avec une muselière sur le museau. J’ai mal pour tous ceux qui se sont retrouvés seuls ; J’ai mal pour tous ceux qui sont morts car on ne les a pas soignés … Depuis quand on dit à un malade de ne pas aller voir son médecin ? Depuis quand on empêche les médecins de soigner ? De prescrire des molécules prescrites des milliards de fois ? Depuis quand on retire une AMM à un médicament vieux de 80 ans ? Depuis quand on commercialise et on recommande une vaccination pour une maladie qui n’est pas mortelle dans 98% des cas et que l’on s’affranchit de toutes les phases de test ? Dans le monde d’avant, il fallait 10 ans pour autoriser un vaccin à être injecté. Eh bien, te voilà cobaye de laboratoire et tu es fier ? tu l’annonces sur Face Book, tu le glisses rapidement dans toutes les conversations, « bon, moi je suis vacciné » … Sur le ton d’un bon petit soldat citoyen qui a fait son devoir. Mais couillon, tu t’es fait avoir par la propagande et comme toute victime atteinte du syndrome de Stockholm, je lis dans tes yeux que ton chemin sera long pour recouvrer la lucidité. Si Dieu te prête vie, car certains en meurent déjà, victimes collatérales des effets indésirables d’un test de laboratoire grandeur nature. Oui après mouton, te voilà cobaye ou rat comme tu préfères ; Tiens, un autre titre de livre genre Fables de La Fontaine : le mouton qui rêvait d’être un rat.

Mon frère a commencé sa confrontation avec vous, comme cela : Vous connaissez la différence entre un virus et une bactérie ? Non ? Alors je ne parle pas avec vous ! Moi c’est Vous à présent que je crains, Vous les Vaccinés, futurs humains OGM, vaccinés contre une chimère qui s’adapte et se renforce à fur à mesure qu’elle vous rencontre, « vous pouvez m’appeler delta ou gamma, j’irai jusqu’à oméga pour revenir à alpha lorsque vous ne m’attendrez plus ! Je suis un virus, je vis avec vous depuis 4 millions d’années et ma vie, brins d’ADN que je suis, c’est de m’adapter à vous, chers humains. Vous : car la présence du vaccin dans votre sang, fait que vous êtes le porteur idéal de tous les variants qui seront de plus en plus virulents ; c’est de bonne guerre, hein ? SARS COV 2 !

Si l’on entendait les virus rirent, résonnerait dans l’univers, un rire diabolique, un immense rire sardonique accompagné d’un je gagne, je gagne !!! Si l’on pouvait voir les virus se frotter les mains, on verrait dans tout l’univers une multitude de mouvements de friction provoquant un énorme chuintement dégoulinant de satisfaction virologique. Les pays qui ont adopté des mesures visant à l’immunité collective déplorent peu de morts. Je fais le constat – mais on s’en doutait – c’est que les Français ont un système immunitaire bien faible pour contracter si nombreux le SARS COVID19. La peur installée y a beaucoup contribué. C’est un mécanisme bien connu : activation des surrénales et les lymphocytes baissent la garde.

Au début de l’épidémie, (pseudo épidémie d’ailleurs car rien que pour la France il eut fallu selon la règle de calcul de l’OMS 15 000 cas /jour pour 100 000 habitants, soit 100 500 cas / jour pour notre pays de 67 Millions …). Alors quand je les entendais annoncer au Journal de 20 h d’un ton lugubre et dramatique, nous atteignons le chiffre de 5432 cas en France Métropolitaine !.......

Au début de la crise, donc, j’ai mis en place, en bonne infirmière titulaire d’un DU d’Hygiène, toutes les mesures barrières. Gants, gel hydroalcoolique, désinfection des emballages, obligeant même mon mari à se déshabiller dans le garage, à aller se doucher et à changer de vêtements à son retour du travail. Puis voyant la tournure des évènements, j’ai commencé à écouter d’autres voix, et surtout la voix du BON SENS ! Et la sidération du premier mois passé, j’ai combattu, j’ai ramé à contre-courant de cette déferlante d’absurdités, de contre-mesures et de bêtises.

Le plus douloureux c’est de voir les moutons devenir de plus en plus nombreux et la tension qui s’est installée dans notre société, tension, tristesse et résignation muette de mes concitoyens jusqu’au constat, qu’à présent il y a 2 camps : les éveillés et les autres. Mais quelle misère, mais comment en est-on arrivé là ? Faut-il que le formatage des esprits ait commencé il y a longtemps pour qu’un gouvernement puisse tester la docilité d’une population avec un tel succès. Mais quel virus les a piqués ?

Quant à ceux qui ont été malades, même très fatigués, je compatis à vos souffrances mais peut être pourriez-vous vous demander : Pourquoi ? Qu’est-ce que le Mal à dit ? Qu’est-ce que le Mal vous dit ? Quant à ceux qui ont perdu un proche ? Je compatis à votre deuil. Mais quel âge avait votre proche ? Quel était son état de santé ? Quelle était son hygiène de vie ? On pourra toujours citer un tel, jeune et en bonne santé et sportif qui est mort comme l’a fait honteusement un ministre pour renforcer la terreur. Seuls des scientifiques pourront peut-être répondre, il y a parfois des choses inexplicables, un peu de modestie que diable ! Et d’ailleurs, à ce sujet combien d’autopsies ont été réalisées ? Les morts sont-ils tous morts d’une infection au SARS COV 2 ? Rien n’est moins sûr… Et d’ailleurs, tous les cas positifs sont-ils vraiment des cas positifs ? La technique PCR est-elle vraiment adaptée ? et Fiable ? La réplication utilisée varie de 20 à 40 fois selon les labos, alors imparables les tests ?

Pour finir, il faut raison garder, arrêter la crise de nerf généralisée, laissez les gens vivre et mourir. Oui mourir, car la mort fait partie de la vie et qu’à partir d’un certain âge, c’est envisageable de mourir, c’est normal, tout simplement NORMAL. Dans le monde, il y a plus d’enfants qui meurent de faim et pour eux on ne dépense pas des milliards, cherchez l’erreur et REVEILLEZ VOUS.

PS : A toi le vacciné qui me lis, je te souhaite une bonne santé et de ne plus avoir peur. Je te souhaite la lumière pour faire des choix qui soient vraiment tes choix. Je te souhaite, comme à moi-même, de comprendre que les évènements sont des « maîtres que Dieu nous donne de Sa main. »

 

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut Aller au contenu principal