Témoignage de :

Simple concomitance ou causalité ?…

21 janvier 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Aujourd'hui, j'ai appris que mon frère de 51 ans avait fait une rechute sévère de retro colite hémorragique.

Sa dernière crise date de 2015 où il a beaucoup souffert et était sous traitement lourd de cortisone avec des doses de plus en plus fortes qui n'amélioraient pas son état. Au contraire, il empirait à tel point que son médecin a commencé à lui parler d'ablation d'une partie de l'intestin.

A ce moment-là, il a commencé à faire des recherches sur l'alimentation et autres moyens d'agir pour améliorer sa santé.
Je précise que mon frère n'a jamais fumé, jamais bu, jamais été en surpoids. Son alimentation était celle de la plupart des français (viande, sucre, laitage, gluten et aliments transformés)
Il a radicalement changé son alimentation, s'est mis à faire le jeûn intermittent et progressivement à faire du sport 1heure quotidiennement.
A partir de ses changements, son état s'est non seulement considérablement amélioré mais les symptômes de sa maladie ont complétement disparu et pendant 6 ans, il n'a eu plus aucun signe, aucune douleur.
Il était rentré dans une discipline stricte, avec repas à horaire fixe, sans jamais déroger et ça lui a réussi. Il dérogeait à son régime exceptionnellement lorsqu'il était invité pour un repas ce qui n'arrivait pas fréquemment.

Lorsqu'il a essayé de dire à son médecin que depuis sa nouvelle discipline alimentaire son état de santé était redevenu normal, il a senti que ce dernier n'était pas réceptif et il a laissé tomber.

Et le covid est arrivé, et ensuite les "vaxxins". Alors que moi, j'ai tout de suite pressenti que ce n'était pas "au point", mon frère, à mon grand étonnement, a adhéré immédiatement et s'est fait inoculé sa première dose dès qu'il a pu et ensuite la deuxième dose (pfizer).
Nous nous sommes disputé à ce sujet et nous avons convenu de ne plus l'aborder.
Je lui ai quand même dit que je ne comprenais pas sa position compte tenu de ses antécédents et de sa détermination à être acteur de sa santé.

Et puis le 17 décembre 2021, il fait sa troisième dose, en moderna cette fois-ci.

10 jours plus tard, sa retro colite se manifestait à la différence que lui décrivait cette récidive beaucoup plus agressive avec des symptômes supplémentaires qu'il n'avait pas eu auparavant. Après quelques recherches sur internet, il pense que ça pourrait être des signes de cancer du colon.
Il va directement aux urgences mais là-bas, les soignants ne s'alarment pas en disant que ce n'est pas de leur ressors. Il insiste pour faire une coloscopie, un irm ou au moins une prise de sang mais il n'a rien obtenu.
Maintenant, on est 3 semaines et demi plus tard et il a rendez-vous pour une coloscopie dans 5 jours et les résultats tomberont 2 jours plus tard si tout va bien.
En attendant, il a perdu 6 kilos, il a de moins en moins d'appétit et se vide en permanence.

Mon interrogation est la suivante : Se peut-il que le vaxxin, voire les cocktails de vaxxins réveillent une maladie ayant préexistée ?
On entend parler de myocardites, de thromboses, et autres joyeusetés mais je n'ai pas entendu cette possibilité.
Alors est-ce une coïncidence ou se pourrait-il que ce vaxxin soit en cause ?

Alors ce soir, je vais me coucher inquiète en espérant qu'il n'y ait pas de cause directe et que mon frère se remette de cette crise et que ce ne soit pas si grave.

Défilement vers le haut