Témoignage

Stop à la déprime !

Je viens souvent sur Reinfocovid, mais au fond, je ne lis plus beaucoup les témoignages. Tant de faits révoltants, tant de désespoir à l’état pur en réaction à tout ce qu’on nous fait subir, cela pour le plus grand profit de big pharma, me bouleverse, limite me tue.

Mes trucs et astuces pour ne pas plonger dans le désespoir sont empiriques. Primo, j’ai banni définitivement le mot c...d de mon vocabulaire. Je ne le prononce plus ! Entendre simplement ce mot, n’est plus possible. Avec mes amis, ou bien avec des personnes de ma famille, je mets fin poliment mais sur le champ, à toute conversation à ce sujet. Ce n’est pas tout. À la lecture du journal, au moindre article qui en parle, je tourne aussitôt la page (je l’arracherais derage !). De la même façon, comme, à la télévision, je ne peux plus supporter de voir des gens masqués, des gens en train de se faire vacciner, ni des défilés de manifestants gazés et matraqués, ni des chiffres et courbes archi bidonnés, et surtout plus quelque homme politique que ce soit, vendant sa salade, je n’allume plus du tout les chaines généralistes. Mes infos je les pêche à d’autres sources, très ciblées, objectives et surtout à dose homéopathique. Devant l’écran, je visionne sur Netflix et autres Youtube des films d’aventures, ou bien des reportages d’histoire, de géographie, de vidéos de voile, de surf, de mers déchainées, de brise-glace dans l’Antarctique, d’émissions littéraires, de variétés, de défilés de majorettes, de spectacles de cirque, etc... Bref !, n’importe quoi du moment qu’on ne parle pas de “ça !”. Retraité, je n’ai pas à me déplacer chaque jour dans des transports en commun bondés, ni à vivre huit heures par jour avec un masque qui m’asphyxie, pas plus qu’à subir d’une quelconque hiérarchie des pressions pour me faire vacciner. Cependant au supermarché, c’est au pas de course que je remplis le chariot, et quand survient l’inévitable : “Nous rappelons à nos chers clients, les mesures de sécurité... ”, c’est à chaque fois comme un coup de poignard! J’applique bien sur les g....s b.....es (tout comme le mot c...d, ça ne passe plus, je ne peux plus le dire !) et je me lave très souvent les mains (ça je peux encore le dire, c’est assez neutre). Dans ma famille, personne, pour l’instant, n’a été touché. Pourvu que ça dure ! Pour ce qui concerne ma propre santé, mes pathologies, qui sont tout sauf de la rigolade, sont actuellement en veilleuse. Nul besoin donc d’aller en consultation en milieu hospitalier. Ouf ! Pour entretenir et distraire le bonhomme, je fais une promenade à pied ou en vélo électrique d’une heure chaque jour dans la forêt toute proche. Je pratique chez moi de façon alternative, quelques activités artistiques de type peinture, modelage d’argile, montages vidéo, écriture. Je remplis des grilles de mots croisés, je relis les auteurs anciens, j’écoute de la musique... J’ai la chance d’être un solitaire et donc de ne pas souffrir de l’isolement.... Bref ! Je réussis tant bien que mal, dans ce contexte abominable, à ressentir un peu de joie de vivre, et c’est déjà pas mal. Voilà, j’ai tout dit de ma façon à moi de dire Stop à la déprime.

Quelle est la vôtre ?

Jean-François

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut Aller au contenu principal