Témoignage de :

Suis-je une bête rare, un phénomène humain de foire, une anomalie de la nature ?…

10 juillet 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Je ne suis pas vacciné, ni triplement , ni quadruplement, je n'ai pas d'effets secondaires
malgré les petits tracas de mon âge, je n'ai pas de passeport sanitaire, ni vaccinal. Je me suis
passé de restaurant, spectacle, piscine... pendant plusieurs mois sans devenir déprimé, je n'ai
jamais porté de masque à l'extérieur , ni dans ma voiture ou en pleine forêt lors de mes
promenades hygiéniques, je n'ai pas peur et suis insensible à l'argumentation alarmiste des
médecins de plateaux, spécialistes de tout poil et médiums, ou des journalistes affirmatifs et
intransigeants des gros médias et je suis hermétique aux messages du gouvernement, je ne
culpabilise pas en croisant mes concitoyens lorsque je papote avec eux, j'ai participé à des
rassemblements familiaux ou entre amis, pour entretenir les liens familiaux et amicaux, j'embrasse
toujours mes petits-enfants, je n'écoute plus la radio, je ne regarde plus la télévision et pourtant je
sais qu'il y a des bruits de bottes dans le monde et des débats intenses sur le COVID, j'ai appris
que notre guide suprême nous fait bénéficier de 5 ans de plus avec son mépris de la nation
française; que les casseroles en politique permettent de cuisiner des bons petits plats pour
alimenter l'actualité, ....bref avec ma foi et mon cerveau, je vis et j'ose m'informer sur Internet, sans
y voir un complot.

Et pourtant, je suis insuffisant cardiaque, inscrit sur la liste des greffables, j'ai 69 ans, je
fréquente régulièrement l'hôpital pour mon suivi cardiaque, et pour cela, je pratique des tests PCR
à chaque séjour et je suis déçu parce qu'ils sont négatifs à chaque fois, et je me réjouis que ma
gentille infirmière à domicile ne me regarde pas comme un phénomène de foire et n'en pense pas
moins sur cette mascarade politico-médiatique ambiante. Je porte un masque à la pharmacie ou
chez le médecin, et ayant vécu aussi sous les tropiques, j'ai un carnet de vaccination digne d'un
Vidal complet. Je me lave les mains avec ce bon vieux savon comme ma grand-mère me l'a
appris. Et je n'ai pas une vocation de rat de laboratoire.

Que de personnes ai-je troublées avec mon calme, réconfortées avec ma résolution,
étonnées avec mes connaissances médicales et libérées avec mon sourire !
Pourquoi ne suis-je pas malade lorsque des cas positifs de Covid se déclarent suite à mes
rassemblements familiaux ou amicaux ? Pourquoi à la mairie, on porte un masque et pour la photo
de mariage, on n'a rien sur le museau ? Pourquoi on m'empêche de participer à l'anniversaire de
mon frère sous prétexte de « non-conformité administrative » et que dans la soirée, on mange et
on danse sans moi et sans masque ? Pourquoi dans l'église ou à la boulangerie, on se masque et
on ne se salue plus, et pourtant à la sortie, on se parle et on se congratule, à visage découvert ?
Suis vraiment un animal en voie de disparition ? En tout cas j'aime beaucoup ce monde de
Shadocks idiots qui pompent, pompent, pompent... dans le vide et j'aspire à découvrir des gentils
Gibis raisonnables, intelligents et honnêtes.

Allez, demain est un autre jour, mais je ne suis pas encore tout à fait habitué à ce monde
moderne contemporain, un peu spécial, de citrons pressés.

Signé : un citoyen de la Macronie
Olivier Maurin

Et je dédis ce témoignage à nomyme, mon voisin.

La vie est un long fleuve tranquille, agitée par les turpitudes des humains de ce monde, qu'il faut savoir regarder de la rive .

Défilement vers le haut