Témoignage

Super joker vaccinal et déresponsabilisation de masse

Bonjour à tous et toutes,

Devant de nombreux témoignages absolument dramatiques, mon petit récit va vous paraître bien insignifiant, et sans doute l'est-il, cependant je le trouve si révélateur de tous ces dysfonctionnements politiques et sociaux depuis le début de cette crise.

Je souffre de TSA (troubles du spectre de l'autisme), du coup menant une vie quasi-recluse et ne quittant mon petit domicile que pour un job salarié à mi-temps (je suis en home-office le reste du temps), des courses occasionnelles, et visiter mon tout petit cercle de proches, étant jeune et non à risque, j'ai jugé en toute conscience mon mode de vie largement plus protecteur pour moi comme pour les autres qu'un vaccin qui peine à me convaincre, d'autant plus que ce sont mes proches fragiles qui ont besoin de protection, pas tellement moi, je ne comprends donc pas ce non-sens...

Bref, je traverse cette crise comme beaucoup, en paria, traitée de folle, de complotiste et d'irresponsable, ne pouvant pas accéder non plus aux centres spécialisés censés m'accompagner pour mes TSA, tout simplement parce que non, je ne comprends toujours pas comment une injection quasi-trimestrielle qui ne m'empêche absolument pas d'infecter mes proches plus vulnérables que moi serait censée les protéger. Et mon choix marche plutôt bien jusque-là, pendant deux ans nous ne connaissons PERSONNE dans notre entourage amical et familial infecté par le covid.

Par contre, lundi, coup de théâtre. Mes patrons m'appellent et me demandent de les remplacer parce qu'ils sont... malades du covid. Ah oui c'est bien gentil les gars, mais j'ai travaillé tous les jours avec vous, je vais peut-être me tester d'abord. Je vois bien que ça bloque au bout du fil, après tout je suis une vilaine paria non-vax, depuis quand ai-je une conscience ?

Je fais un test, je suis positive, asymptomatique, mais surtout inquiète pour quelques proches vulnérables qui ont besoin d'aide régulière et que je ne vais plus pouvoir aider pendant 10j, en plus de leur avoir fait courir un risque. Lorsque je les en informe, à force de questions et d'insistance, je comprends qu'ils m'ont fait travailler avec eux en se sachant positifs et malades, m'ont délibérément menti en m'affirmant avoir de simples rhumes, savent pertinemment que j'aide régulièrement des personnes vulnérables, me font bien comprendre que ce qui les emmerde ce n'est pas tant d'avoir fait courir un risque à mes proches mais que du coup je ne pourrai pas les remplacer... Et comme toute réponse voilà le super joker : "Oui mais bon on est vaccinés on ne pensait pas que tu risquais quelque chose".

Facile ensuite d'accuser les non-vaccinés de tous les maux et de propager une épidémie qu'ils subissent de par des triples vaccinés inconséquents qui à aucun moment ne prennent leurs responsabilités. Eux n'ont prévenu aucun cas contact, sans doute s'il n'avait pas fallu les remplacer n'aurais-je jamais été prévenue non plus, ils ne s'isolent pas et continuent leur petite vie... mais ce n'est pas grave, ils sont dans leur bon droit, leurs injections, pass et QR code leur conférant un totale immunité et légitimité et une absence de responsabilité absolue. Eux peuvent aller partout et contaminer tout le monde, ce sera toujours la faute du non-vacciné négatif qui a eu la malchance de croiser le vacciné positif qui s'en fout.

Eux peuvent mentir sans conséquence aucune à leur larbin de vilaine non-vaccinée qui n'est rien, pour qu'elle vienne trimer au mépris de ses proches fragiles et de ce qu'ils pourraient bien risquer.

Alors pourquoi s'étonne-t-on autant de records de contaminations quand on a littéralement, de par des lois absurdes, donné toute légitimité à l'irresponsabilité et l'inconséquence du moment qu'on accepte l'abonnement vaccinal, ce "super joker" qui permet de semer partout virus, haine, dissension et bêtise, abreuvé de désinformation, et d'accuser en prime les non-vaccinés de tous les problèmes dont ils ne sont pas la cause ?

Comment peut-on encore défendre un système de crédit social honteux qui cause plus de contaminations qu'il n'en évite? Comment en est-on arrivés à juger dangereux et irresponsables des gens qui préfèrent appliquer le bon sens élémentaire et le "non on ne va pas voir mamie quand on est grippé", et hisser au rang de héros altruistes de la nation ceux qui veulent juste siroter leur binouze tranquilles sans s'emmerder et sont prêts à priver les autres de leur citoyenneté juste pour ça?

Non, vraiment, je ne comprendrai jamais...

 

Anne

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal