Témoignage de :

L’ennui ou le deuil

7 juin 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Je suis quelqu’un d’introverti, d’introspectif aussi.
L’enfer c’est les autres énonce Sartres.
Je me complais dans la solitude.
Le confinement m’a permis de m’abstraire des autres et de leur compagnie. J’étais en famille et ça me convenait. En soit, j’étais seule sans vraiment l’être.
Mais, ma vie était devenue insignifiante, j’allais du salon à la chambre, de la chambre au salon.
c’était plus de l’ennui que de l’angoisse. Pour Pascal, tout le malheur des hommes vient d’une seule chose qui est de ne pas demeurer au repos dans sa chambre ».

Je cherchais des subterfuges pour échapper à l’ennui.

Le confinement, la fermeture des bars, l’ennui, ou que sais-je, je m’en foutais, en fait. Qu’est-ce que la perte de mon père face à la fermeture des bars ?

Mon père aujourd’hui est parti, j’utilise cet euphémisme, et je ne peux faire autrement.

Aujourd’hui je n’ai que son souvenir.

Qu’est-ce que l’ennui face à l’angoisse ?

 

Olivia KEMDE

Défilement vers le haut