Témoignage

TEST PCR POUR HOSPITALISATION

Devant subir une intervention chirurgicale assez bénigne, il m'avait été demandé en amont d'effectuer un test PCR que je présenterai le jour de mon arrivée à l'hôpital. Lorsqu'une secrétaire, la veille, m'appelle pour me demander si j'ai bien effectué ce Test, je lui ai répondu que je ne comptais pas le faire et que je n'étais nullement obligé de le faire. Elle m'a aussitôt indiqué que l'anesthésiste et le chirurgien étaient en droit de refuser l'opération, ce qui n'a m'a pas fait pour autant changer d'avis. J'ai alors parlé de refus de soin, et j'ai surtout rappelé qu'aucun décret ne rendait obligatoire la réalisation d'un test pour recevoir des examens médicaux.

Dans l'heure qui suit, j'ai eu trois appels provenant de cette clinique, dont l'anesthésiste et un cadre qui ont cherché à me faire peur à nouveau en me reparlant d'une annulation de mon intervention (ce qui m'aurait quand même embêté, même si celle-ci n'était pas vitale). Mais ils ont compris, je pense, qu'ils avaient à faire à quelqu'un qui connaissait ses droits et qui ne voulait pas suivre bêtement comme tout le monde les consignes absurdes.

Il m'a alors été indiqué que je pourrais être opéré, mais non plus en ambulatoire, et que je passerais en fin de journée, nécessitant donc de rester une nuit à l'hôpital. Ce qui ne me gênait nullement. A chaque fois, mon interlocuteur me rappelait que ma décision était irresponsable et qu'heureusement tous les patients n'étaient pas comme moi.

Le jour de mon intervention, à 10 minutes de mon rendez-vous, nouvel appel pour m'intimider en me disant que je ne pouvais pas être opéré sans test. Je maintiens ma décision et arrive à l'hôpital où je vais finalement subir mon intervention, après avoir reçu un accueil glacial du personnel. Notamment l'anesthésiste qui me présentait aux infirmières comme étant "l'emmerdeur n°1". Je peux comprendre que le personnel hospitalier ait été quelque peu énervé car à chaque fois qu'ils entraient dans ma chambre ou étaient en contact avec moi, il devait s'équiper de surblouses et de combinaisons supplémentaires "anti covid".

Une d'entre elle a cherché à comprendre mes raisons, qu'elle n'approuvait pas, sans pour autant se montrer désagréable. Je lui ai répondu, notamment, que comme ce test n'est pas fiable à 100%, il serait peut-être plus prudent, ou logique, que même en cas de test négatif, vous preniez des dispositions spéciales pour chaque patient. Pas de réponse... Et j'aurais dû leur demander surtout si chacune des infirmières et des médecins passaient un test PCR tous les jours, pour être certains qu'ils ne soient pas un risque potentiel pour les patients qu'ils soignent...

Bref, beaucoup d'intimidations pour m'obliger à faire passer ce test, mais en insistant, et en leur montrant que non, celui-ci n'est pas (encore) obligatoire en France pour être soigné, j'ai réussi à me faire opérer.

 

Louis

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut Aller au contenu principal