Témoignage

Un coup au moral

 

Je constate tous les jours que nous sommes peu à nager à contre-courant. Mon entourage proche agit complètement en accord avec les diktats du gouvernement. Quelques illustrations récentes me viennent à l'esprit. Tout d'abord une amie s'est fait tester 2 fois en 15 jours : cas contact lors d'un anniversaire ; suspectée d'avoir transmis le Covid à une autre connaissance. Je précise qu'elle est vaccinée et n'a pas de symptômes. Comme je l'ai accompagnée elle m'a dit que si elle était positive je devais également subir ce test antigénique. Elle était négative.

Petite précision sur mon cas : je n'ai jamais fait de test et ne souhaite pas être vaccinée.

Une autre amie me dit qu'il y a une file de personnes devant la « cabine à tests », elles sont toutes contaminées. Que dire ?

Le plus difficile, c'est d'entendre des gens que vous aimez bien adhérer totalement aux mesures gouvernementales et affirmer que la seule solution est le vaccin parce qu'il n'y a pas de traitement. Je n'ai plus le courage de rappeler les divers traitements qui existent et que des médecins les prescrivent avec courage.

Un proche dit « j'ai le Covid, je suis KO chez moi ». Alors moi je pense aussitôt que j'ai eu la grippe il y a plusieurs années avec 40 de fièvre 15 jours d'arrêt et une autre semaine à remonter la pente. J'ai l'impression que l'on a oublié que la grippe peut être mauvaise et qu'en 2017 il y a eu saturation des hôpitaux à cause de la grippe.

Et la H1N1, je l'ai évoquée avec les centres de vaccination mais tout de suite il m'a été dit que H1N1 ce n'était pas grave alors que la télé montrait chaque jour des images de personnes intubées à l'hôpital.

Un grand sentiment de solitude m'étreint.................................

Les variants, les vaccins, le confinement, les attestations, les tests antigéniques PCR salivaires : autant de sujets qui fâchent.

Et enfin une grande tristesse :

Le frère de mon voisin âgé hospitalisé depuis septembre dernier est décédé cette semaine cancer du pancréas. Mon voisin, sa seule famille référente pouvant le visiter, ne pouvait plus le voir depuis des semaines. Il était interdit de visite pour cause Covid. Comme son frère ne répondait plus au téléphone depuis longtemps, il a essayé d'avoir des informations et a appris qu'il ne faisait plus de chimio parce que trop faible.

Mercredi dernier, il tente de le voir et a accès à sa chambre. Mais il est déjà dans le coma. Le lendemain il décède. Il n'a pas été prévenu par l'hôpital et n'a donc pas pu voir son frère encore conscient. Cela fait peur.

La résistance est là mais avec le troisième confinement le gouvernement reprend la main avec les médias propagandistes. Pardonnez mon pessimisme, j'espère qu'il ne durera pas.

 

Ghislaine

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut Aller au contenu principal