Témoignage

Un jeune troublé

Je suis étudiant. J'ai 19 ans. Je me suis toujours senti très en décalage par rapport à mes congénères, et j'ai eu une enfance et une adolescence que je considère personnellement comme douloureuses. A l'heure où j'écris ce témoignage il est 2h44. J'ai un très mauvais sommeil depuis des années. A l'annonce du 1er confinement, je n'étais pas paniqué car toutes les années précédentes je les ai passées isolées.

Cette première année de fac n'aura été que le prolongement du calvaire existentiel que je vis, et mes années de lycée ont été marquées par un profond sentiment d'aliénation par rapport à l'école, même si je suis un très bon voire un excellent élève sur le plan scolaire et du point de vue du comportement.

Je suis tous les jours sidéré par le fait que la spiritualité et la vertu soient considérées comme une cerise sur le gâteau. Et je suis très loin d'une caricature, je mange de la viande, achète mes vêtements neufs et suis un mordu de jeux vidéos; je suis donc loin d'un cliché qui alimenterait les médias. Je me méfie des propres biais de ma pensée, ainsi que de mes émotions, et j'essaye de respecter la façon d'être du plus grand nombre, ce que je reçois rarement en retour.

Ce dont j'ai besoin pour ma santé aujourd'hui, c'est de retrouver des humains en face de moi. C'est de pouvoir exprimer sans crainte mes pensées. Je n'ai pas besoin de médicaments pour régler mes problèmes de sommeil. J'ai besoin de sens. J'ai besoin de vertu, de beauté, d'individuation, de calme, de ralentissement.

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal