Témoignage de :

Un trop long parcours

29 avril 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Un trop long parcours

 

Je suis non vacciné car je n'avais pas confiance dans les vaccins à ARN messager. (J’ai fait des études de
biologie, je connaissais un peu).
De plus mon médecin m'avait dit d'attendre qu'on ait un peu plus de recul car je suis diabétique de type 1, c’est-àdire insulo-dépendant, nécessitant des injections d’insuline pluri-quotidiennes. J’ai changé de travail cet été, à
cause de ma maladie. Résultat : mon ancien travail me permettait d'être non vacciné, le nouveau, non.
Pass sanitaire le 12 juillet : je me suis dit bêtement que ça ne pouvait pas marcher... Que ça n'allait pas être
suivi...
En septembre, plus le droit de fréquenter ma bibliothèque, ni de continuer à pratiquer mon instrument de
musique.
J’avais déjà réglé mes inscriptions, et on ne m'a jamais rappelé.
J’ai fait un œdème suite à une infection virale en octobre. Je n'ai pas su si c'était le Covid car pour bénéficier des
antibiotiques, je savais qu'il ne fallait pas que ce soit le Covid. Cependant, au lieu de discuter du traitement, nous
avons discuté lors de mon rendez-vous des vaccins anti-Covid. Il y avait une telle pression sur les médecins ! J’ai
perdu 15 jours, car depuis le pass, plus de possibilité d'avoir de rendez-vous chez le généraliste dans la semaine,
les rendez-vous étaient de 15 jours en 15 jours.
Au total, un mois de perdu.
Cela a fini en œdème, donc, avec endothélite, raideurs articulaires et douleurs musculaires. En 2020, j’avais eu le
Covid et j’avais eu de l'azithromycine et l'affaire avait était résolue en 5 jours.
Si on avait pu discuter des « vaccins », je l'aurais peut-être fait. Si on avait continué à soigner, aussi...
J’avais un rdv pour le Johnson, mais j’étais trop jeune. Ensuite pour le Pfizer, mais mon pharmacien, que je
connaissais bien, m'a demandé de signer une décharge (je n'ai jamais signé aucune décharge pour les autres
vaccins). Je n'ai plus eu confiance... Moi qui ai tous mes vaccins y compris la grippe et le pneumocoque.
Certains spécialistes ont refusé de me voir.
Aujourd'hui, je récupère doucement, mais les spécialistes qui ont accepté de continuer à me suivre me mettent
en garde contre le fait de remettre de la spike sur cette inflammation. J’avais une CRP à 50 et 33 %
d'éosinophiles. Ça diminue doucement.
Aujourd'hui, j’ai vraiment peur qu'on rende cette vaccination obligatoire...
Je vous suis depuis septembre 2021. Chaque CSI est un encouragement, ainsi que les témoignages ! Je me suis
senti moins seul.

Merci pour tout ce que vous faites !

Signé : Abimé.

Défilement vers le haut