Témoignage

Vécu de consultation médicale

J’ai été reçu ce jour en rendez-vous et renvoyé sèchement par le Dr G.
Infirmier depuis plus de 10 ans, en plein burn-out, je devais reprendre le travail hier.
En pleines démarches de reconversion professionnelle, je me suis dit que j'allais revenir travailler le temps que tout se mette en place. J'ai passé le weekend à faire crise d'angoisse sur crise d'angoisse. Je me rends à l'évidence : je ne peux plus exercer ce métier, ne serait-ce que pour quelques jours, voire quelques heures... Je ne dors pas, je ne mange plus, je suis resté une demi-heure, littéralement agrippé au plan de travail de ma cuisine ce matin... tremblant et peinant à trouver ma respiration. Je sais ce que c'est, je sais que ce n'est que de l'angoisse mais elle me tétanise...
J'essaye alors de voir mon médecin traitant : impossible. J'essaie même de me déplacer pour me glisser entre deux rendez-vous...
Je tente alors de prendre rdv avec le premier médecin qui peut me recevoir, et j'atterris au centre médical où travaille le Dr G. Je n'ai pas eu le temps de lui raconter mon histoire et mes déboires, qu’à l’instant où je lui dis que je suis infirmier, sa seule question est : « Etes-vous vacciné ? » Je lui réponds que non, mais que ce n'est pas le but de ma visite, ni ce qui a déclenché mon burn-out. Cela fait un moment maintenant que je n'en peux plus de ce métier, et j'ai déjà entamé des démarches de reconversion professionnelle. Qu'importe, madame ne m'écoute déjà plus... Elle me met cordialement à la porte en me disant d'aller voir mon médecin traitant.
Et je suis allé le voir. J'ai fait 75km pour voir sa remplaçante entre deux portes, qui n'a pas pu me recevoir car je n'avais pas rendez-vous... Oui, je m'y suis pris un peu tard pensant que je pourrais retourner à la clinique où je travaille, mais non, je n'y arrive pas. Je n'en suis pas capable, je me suis surestimé...
Je n'ai jamais pu lui dire tout ça, toute ma détresse et tout mon désarroi... Je n'ai pas pu lui dire combien je suis perdu en ce moment, combien je suis angoissé, et comment on m'a déjà mis la pression pour revenir travailler car oui, on manque de soignants, j'en suis conscient, mais je ne peux pas, je ne peux plus, et le covid n'y est pour rien...
Alors merci docteur, merci de votre écoute inexistante et merci pour vos jugements de valeur, cela m'a beaucoup aidé...
Merci de ne pas m'avoir laissé raconter mon histoire.
Merci de ne pas m'avoir "soigné"...
Merci surtout de m'avoir fait me rendre compte que, dans un système que je ne cautionne déjà plus depuis longtemps, il fallait être ce qu'on attend de nous, aveuglément.
Vous avez perdu de vue ce que le métier de médecin veut dire, vous avez cédé à la facilité intellectuelle et au système absurde qu'on nous impose.
Merci de m'avoir ouvert les yeux...
Au demeurant, je suis complètement perdu aujourd'hui, avec pour seuls interlocuteurs des murs en blouse blanche qui ne se soucient plus des gens qu'ils ont en face... que pourrais-je bien faire dans un tel système, dans un tel monde ?
J'y croyais, jusqu'à il n'y a pas si longtemps, mais j'ai perdu cet espoir maintenant, et vous avez contribué à le faire. Si vous m'aviez laissé parler au lieu de me prendre pour un soignant de plus qui refuse le vaccin, vous auriez peut-être entendu que ce système de santé m'a mis à bout. Vous auriez pu être professionnelle et voir que j'avais besoin d'aide, qui que je sois et qu'importe mes opinions, mais vous avez préféré me mettre dehors car je ne rentrais plus dans le moule. Votre moule.
Alors continuez à agir ainsi, mais un jour vous vous rendrez compte que vous avez perdu quelque chose... votre écoute, votre bon sens, votre envie de soigner.

Thomas SARTRE

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal