Témoignage

VIRUS TRUCBIDULEMACHINCHOSE

Il y en a qui disent qu’il vient du pangolin, d’autres, des chauves-souris et d’autres encore plus chtarbés que la moyenne, qu’il s’est enfui d’un laboratoire secret. Il a
d’abord semé la zizanie en Chine et en Europe, à la suite de quoi il a conquis le Nouveau Monde, puis le reste de la planète. Vous l’avez reconnu l’illustrissime
personnage, c’est celui qui se fait appeler de son petit nom : SARS-CoV-2.

C’est lui le bandit des grands chemins qui ne porte pas de masque ; il préfère que ce soient ses hôtes qui se déguisent à sa place. Il est quand même fort le SARS-CoV-2
pour avoir semé autant de pagaille en un temps aussi court !

Quatre millions cent soixante mille morts au dernier bilan mondial, mais faut quand même préciser que depuis presque deux ans, tout le monde meurt de Covid ; plus de
cancer, de sida, de dysenterie, de tuberculose ou de grippe... non... plus rien de tout cela… ces maladies n’existent plus ! Alors pas étonnant que les courbes et les
graphiques s’affolent et s’agitent dans le rouge.

C’est la GUERRE ! disent les politiques.

Une guerre dirigée contre un virus apparu de nulle part et dont les scientifiques ne savent toujours pas où se planquent son ou ses hôtes réservoirs. Ce n’est pourtant
pas faute d’avoir cherché ! Une délégation composée de trente-quatre scientifiques a enquêté en Chine pendant plusieurs semaines pour découvrir d’où aurait pu émerger
ce virus de malheur qui fait tant souffrir l’humanité. Après une étude longue et difficile à mener, les trente-quatre éminents spécialistes ont conclu, en substance « Nous
n'avons pas encore trouvé l’origine du virus, nous devons continuer à chercher et ne négliger aucune piste dans notre démarche ». Le Directeur de l’Organisation Mondiale
de la Santé (OMS) a salué cette conclusion pleine de vide et d’autant de nouvelles pistes à prospecter. Nous pouvons dormir tranquilles sur nos deux oreilles !

Le SARS-CoV-2, il est quand même fort pas vrai ? Il a contraint les êtres humains à se confiner des semaines, voire des mois entiers dans les petites boites qui leur servent
de maisons. Autant de restrictions que de vagues, pas moins de quatre en un an et demi.

Mais heureusement Bigoudi pharma est venue au secours des peuples avec ses vaccins nouvelle génération, tout nouveaux, tout beaux, pleins de bonnes surprises à venir. Des vaccins ARN ou ADN fabriqués en des temps record alors que l’on attend toujours avec impatience un vaccin contre le virus du SIDA ! Même échec de Bigoudi Pharma pour les virus du chikungunya, de la dengue et du zika.
Tout porte à croire que SARS-CoV-2 est un trucbidulemachinchose facile à décrypter et donc facile à éliminer. La pauvre bête, n’aurait-elle qu’un caractère de lion dans un
corps de caniche ? Une simple façade dans la mesure où cela n’a pas empêché notre boiteux conquérant de muter plusieurs fois, parait-il, et de continuer à effrayer le
monde avec ses variants baptisés de toutes les lettres de l’alphabet grec.

Le grec, une langue sur le déclin vous dites ? Au moins CoV-2 a-t-il eu le mérite de ressusciter une cohorte de lettres oubliées. Variants alpha, beta, gamma et delta…
vaccins… une injection… deux injections… puis trois, peut-être quatre… sait-on jamais ce que l’avenir réserve ! Comme dans tous les écosystèmes, les prédateurs les plus
agressifs en profitent pour croître et proliférer… s’enrichir aussi… énormément… s’enfler et travailler encore, un peu comme la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf.

La pandémie SARS-CoV-2 a fabriqué de nouveaux milliardaires alors que les hôpitaux agonisent, que leurs budgets ne cessent, année après année, de fondre comme neige
au soleil. Misère, quelle injustice ! En même temps, si le monde était juste, cela se saurait depuis longtemps ! Et au risque de me répéter, je trouve le SARS-CoV-2
extraordinairement efficace dans sa gestion de l’espèce humaine.

Il a d’abord tué c’est sûr, beaucoup tué et beaucoup de gens qui, au dernier souffle, auraient bien aimé tenir la main de l’un des siens. Mais là où sa stratégie devient
aussi cynique que diabolique, c’est d’avoir su instrumentaliser la cupidité et l’aveuglement de certains quidams véreux pour faire de l’homme l’ennemi de
l’homme. L’argent achète, influence, corrompt, édicte ses lois, il faut vendre toujours et toujours plus de vaccins. La manne est bien là présente et pourquoi faudrait-il
qu’elle tarisse ?! Plus d’un milliard de personnes se laissent convaincre mais quelques irréductibles résistent. Alors quoi de plus naturel que de stigmatiser ces dissidents, de
prétendre qu’ils sont à l’origine des nouveaux mutants et des nouvelles vagues, que leur comportement irresponsable, voire criminel met la société, le monde en danger !

Bon Dieu de bon sang mais où va-t-on ?
Les journaleux valets-poissons pilotes des Saigneurs de ce monde se délectent à relayer servilement une pensée délétère qui divise. Vaccinés contre non-vaccinés,
l’arène est ouverte et les jeux peuvent commencer ! Ça va saigner, je vous le dis !

Alors je vous le demande, le SARS-CoV-2 n’a-t-il pas superbement œuvré pour avoir ainsi incité les pouvoirs en place à propager partout sur la planète un vent de
dissension qui, l’histoire en sera témoin, ne se terminera pas dans la joie et la bonne humeur. Échanges verbaux aussi irrationnels que du temps des guerres de religions,
manifestations dans les villes, sentons la colère qui couve et gronde pareille à un feu de tourbe.

Le SARS-CoV-2 quant à lui, jubile… plus besoin de tuer pour que le monde parle de lui… un pari fou qu’il s’était lancé il y a deux ans et qu’il a gagné haut la main… ou
plutôt… du grand haut de ses spicules protéiformes.

Frédéric D

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal